M
EMOIRE
EMORY
&
D
ATA
Photo FDLM

WAGNER Harry E
TOMBE PARRAINEE OUI
NUMERO DE SERVICE O-453781
AGE
DATE DE NAISSANCE
ETAT PENNSYLVANIA
FAMILLE
GRADE 1st Lieutenant
DATE D'INCORPORATION
COMPAGNIE Company Headquarter
BATAILLON 3rd Battalion
REGIMENT 507th Parachute Infantry Regiment Presidential Unit Citation
DIVISION 82nd Airborne Division
DATE DU DECES 28 Juin 1944
Cliquez sur la photo
STATUT DOW
LIEU DU DECES Secteur de Vindefontaine (Manche)
CIMETIERE CIMETIERE AMERICAIN de NORMANDIE Plan
BlocAllée Tombe
C 23 33
DECORATION
Bronze Star Purple Heart
HISTOIRE

La division est réactivée le 25 Mars 1942 et devient Airborne Division le 15 Août suivant. Elle s'entraine d'abord Camp Clairborn en Louisane sous les ordres du Major Général Omar Bradley puis au Fort Bragg en Caroline du Nord.

Patch Fort Bragg

Formation de parachutiste à FORT BRAGG CAROLINE DU NORD

Camp Fort Bragg

Après il suive une partie de leur entrainement de base au Camp Blanding FLORIDE

Transfert en Grande Bretagne en Avril 1943.

La 82nd Airborne Division passera par Casablanca(entrainement), en Sicile(engagement-combat), Gela TUNISIE(Rééquipements), Comiso Licata Castelvetrano Aéroport de Trapani SICILE(engagement-combat). Salerne Naples Anzio ITALIE(engagement-combat) Belfast(entrainement) .

Le 26 Mai 1944 La mission du 82nd est fixée:

Prendre le contrôle des environs de St Sauveur le Vicomte , afin d'empêcher les forces allemandes de bloquer les unités débarquées à Utah Beach.

Carte Drop Zone

Il est 2h30 du matin, le 6 juin 1944, les premières coupoles des parachutes s’ouvrent sur la Normandie.

Le 507th PIR effectue son premier saut de combat.

Les missions du 507th PIR sont d’aider le 505th PIR à tenir et traverser le Merderet au niveau de la Fière, établir et maintenir le contact avec le 508th PIR du côté du hameau de Renouf et de préparer l’avance à l’Ouest de la Douve.

Leur zone de saut est désignée DZ T.

61st  Troop Carrier Group

Il faudra 117 C-47 du 61st Troop Carrier Group pour amener les 2004 paras du 507th PIR sur leur DZ.

Ils décolleront de l'aérodrome de Barkston Heath

aérodrome de Barkston Heath

Malgré des combats acharnés, ils avanceront et passeront par Ste Mère Eglise en passant par La Fière

Combat pour la Fière

puis Chef du Pont pour se diriger vers St Sauveur le Vicomte.

Combat pour St Sauveur le Vicomte

Dans la nuit du 16 juin, le régiment se déplace au Sud Est pour relever le 508th PIR et établir une ligne de défense partant de Franquetot puis Coigny et Baupte.

Le 1er Bataillon du 507th sous les ordres du Major Ben Pearson prend Vindefontaine et reçoit l’ordre de tenir jusqu’au 4 juillet.

Les tirs ennemis continuent d’infliger de lourde perte. Des obus tombent sur le poste de commandement du 3ème Bataillon tuant le Lieutenant Wagner et blessant le Major John T. Davis.



Stick
Lt Wagner 1er en partant de la gauche
Lt Wagner 2ème en partant de la droite
Cliquez sur la photo pour agrandir

Histoire du Fort Alamo Normandie

Le C-47 43-15335 du 53rd TCS était l'un des dix C-47 dont les parachutistes allaient connaitre un sort malheureux dans leurs largages.

53rd TCS

Toujours en formation l'ordre de saut était donné, tour à tour les sticks sautèrent et ne savaient pas à ce moment là qu'ils se trouvaient à plus de vingt kilomètres de leur zone de saut initiale. Cette erreur due certainement à la confusion entre la rivière du Merderet et la Taute va mener quelques 160 parachutistes du 507th vers un destin terrible.

Arrivés au sol les paras ne retrouvèrent leurs repères qu'ils avaient étudiés en Angleterre, ils étaient perdus, pour les autres malheureusement le destin en décida autrement, Graignes était encerclé par des marais et beaucoup de ces hommes périront noyés.

Les rescapés des marais aperçurent à l'horizon dans cette nuit de clair de lune la croix d'une église sur une colline et qui allait leur servir de point. Ils marchèrent vers ce lieu.

Les premiers parachutistes qui se présentent au village s'aperçoivent du lieu où ils se trouvent et de la distance qui les séparent de la zone de combat initiale. Mais la question primordiale de ces premières heures est de savoir si il faut rejoindre les lignes amies ou de rester ici et amener les forces allemandes afin de soulager les forces amenées par mer? A cette question le major Johnson trancha et décida de rester.

Les paras vont commencer à installer des périmètres de sécurité autour du village, parallèlement des containers sont récupérés dans les marais avec l'aide parfois de villageois.

Une vingtaine de paras de la 101st Airborne Division rejoignent également le village . Ainsi cette journée du 6 juin se termina.

La journée du 7 juin débuta par une réunion des habitants de la commune autour du maire et qui décidèrent d'aider les parachutistes, de leur apporter des vivres, récupérer des armes et containers dans les marais et même de monter un "mess" dans le café du village.

Le 8 juin eut lieu le premier contact avec l'ennemi, ce jour-là un poste d'observation fût installé dans le clocher.

Le 9 juin, des tentatives sont lancées par les allemands afin de connaitre les capacités de cette force américaine.

Le Pont détruit par le Lt Naughton et ses hommes

Après avoir eu la confirmation qu'une division blindée était certainement proche, le pont qui menait au village fût détruit par le lieutenant Naughton et quelques hommes.

Le 10 juin, Graignes était coupé de tout; des patrouilles repoussaient l'ennemi qui maintenant avait la certitude de la présence d'une unité américaine. Le 11 juin, alors que plusieurs parachutistes avaient eu l'autorisation d'assister à la messe dominicale celle-ci fût interrompue par l'entrée d'une habitante qui cria que les allemands arrivaient; la bataille s'annonçait.

Les allemands tentèrent une première percée par le sud mais les paras mirent en échec cette attaque et subirent d'importantes pertes, les premiers blessés furent évacués vers l'église. Des mouvements de renforts allemands étaient également aperçus en début d'après-midi au sud. La force allemande est maintenant importante, et l'artillerie commence a pilonné le village. L'école puis l'église furent touchés. L'enfer se déchaine sur Graignes, des maisons furent détruites également, les paras résistent malgré la difficulté de tenir les positions et de devoir reculer vers le centre du village. Les habitants du village malgré le danger continuent d'aider les paras.

Malgré tout le courage extraordinaire de résistance, cela devient intenable. Les allemands rentrent dans le village; les parachutistes évacuent par petit groupe pour se regrouper dans les marais. Harry se trouve en cette fin de journée toujours en train de se battre sur sa position non loin du PC avec quelques paras. Le capitaine Brummit qui reçu l'ordre d'évacuer se présenta à la position de Harry et lui demanda de rassembler tous ses hommes et de le suivre; ils quittèrent les lieux sans incident.

Le 12 juin, les allemands pénétraient avec prudence le village, les paras dont Harry arrivèrent sur Port Saint-Pierre à une petite ferme totalement épuisés.

Le 14 juin, l'évacuation en barque débuta à travers les marais; les paras rejoindront le secteur de la 101st Airborne Division puis leur unité du 507th.

Malheureusement la tragédie de Graignes ne s'arrêtera pas ici, les allemands vont investir le village.

Les paras en quittant le village ont laissé les blessés à l'intérieur de l'église, drapeau blanc sur la porte d'entrée. Les SS car c'est bien d'une unité SS (17ème Div.SS "Götz von Berlichingen") que les paras ont résisté pendant tout le siège se présentèrent dans ce lieu et voulurent exécuter les paras blessés mais la présence de villageois en décida autrement. Ils séparèrent les américains en deux groupes, un groupe vraisemblablement emmené dans un autre petit village voisin et qui fût exécuté et un autre groupe qui fût emmené dans la cour derrière le café et exécuté à la baïonnette puis jeté dans un abreuvoir.

Les allemands exécuteront les deux prêtres du village en représailles de l'aide donnée par les habitants.

Graignes devint le "Fort Alamo de la Normandie", cette résistance héroïque mené par ces hommes pût également bloquer une voie de renforts pour les allemands alors que la bataille de Carentan était en cours, l'absence de cette division SS dans ces premiers jours et concentrée ici a certainement pesé dans la bataille de la ville.

Une erreur de largage qui aura eu finalement des conséquences importantes et emmenés par des hommes animés de l'esprit para qui auront permis à une situation perdue de se transformer en acte héroïque, Harry était de ceux-là.


Monument pour la mémoire des exécutions de Graignes, 32 soldats américains sont morts avec 31 civils

SOURCES INFORMATIONS Clive TIRLEMONT - Usairborne.be
SOURCE PHOTO Clive TIRLEMONT - Ww2-airborne.us - Pegasusarchive.org - Bruno CADEVILLE - Cheatersflorida.wordpress.com/tag

LEXIQUE-LEXICON



CONCEPTEUR: Frederic
CHERCHEUR : Stephanie - Clemence - Bruno - Jean Marc - Patty - Wendy - Jean Francois - Clive
TRADUCTEUR : Marie Therese - Arlette - Nathalie - Patrick

Coopyright "Memoires - Data"2014 - 2016
Tous droits reserves, Site optimisee en 1366 x 800

Site ecrit en HTML, CSS et PHP
Numero de SIRET : ---









M
EMOIRE
EMORY
&
D
ATA
Photo FDLM

WAGNER Harry E
TOMB SPONSORED --
ARMY SERIAL NUMBER O-453781
AGE --
DATE OF BIRTH --
STATE --
FAMILY --
RANK --
DATE of ENLISTEMENT --
DUTY --
COMPANY --
BATTALION / FLIGHT --
REGIMENT / SQUADRON --
DIVISION / GROUP --
DATE OF DEATH --
Click on the picture
STATUS --
PLACE OF DEATH --
DATA PLAN --
CEMETERY NORMANDY AMERICAN CEMETERY Plan
PlotRowGrave
---- --
DECORATION
- - -
STORY
------


Click on the photo

INFORMATION SOURCE --
PICTURE SOURCE --

LEXIQUE-LEXICON



CONCEPTEUR: Frederic
CHERCHEUR : Stephanie - Clemence - Bruno - Jean Marc - Patty - Wendy - Jean Francois - Clive
TRADUCTEUR : Marie Therese - Arlette - Nathalie - Patrick

Coopyright "Memoires - Data"2014 - 2016
Tous droits reserves, Site optimisee en 1366 x 800

Site ecrit en HTML, CSS et PHP
Numero de SIRET : ---