M
EMOIRE
EMORY
&
D
ATA
Photo FDLM

DEMENT Lonie
TOMBE PARRAINEE NON Photo Fdlm
NUMERO DE SERVICE 38517783
AGE 29 ans
DATE DE NAISSANCE 30 Mai 1915
ETAT Arkansas
FAMILLE Marié à : Marie Parnell DEMENT
GRADE Private
FONCTION Infantry Infantry
DATE D'INCORPORATION 15 Octobre 1943
REGIMENT 28th Infantry Regiment Photo Fdlm
DIVISION 8th Infantry Division
DATE DU DECES 3 Septembre 1944 Photo Fdlm
Cliquez sur la photo
STATUT KIA
LIEU DU DECES secteur de Kergroas
CIMETIERE CIMETIERE AMERICAIN de NORMANDIE Plan
BlocAllée Tombe
H 2 12
DECORATION
PH
Photo Fdlm
HISTOIRE Photo Fdlm Photo Fdlm Photo Fdlm

Le gros de la 8th Infantry Division américaine parvient à Plabennec dans la nuit du 17 août 1944 .

Mouvement vers Brest

Elle est affecté au centre du dispositif entre la 29th Inf Div à droite et la 2nd Inf Div à gauche, secteur Gouesnou - Bohars.

Le 21 août, la 8th Division interrompt la reconnaissance de zone et se prépare à l’offensive avec des attaques de faible envergure pour tester les défenses adverses et s’assurer de meilleurs positions de départ.

Dans la nuit du 24 août, les 13th et 28th régiments tentent de s’infiltrer entre les avant-postes allemands afin de préparer les opérations du lendemain, leur itinéraire suit une ravine au sud de Gouesnou.

Suite à un problème de manque de munitions de l’artillerie, l’assaut est repoussé de 24 heures.

Artillerie Américaine

Le 25 août à 13 heures, l’assaut est déclenché avec une intense préparation d’artillerie lourde, augmenté par le feu des pièces du HMS Warspite ( Le navire assure six saturations successives de 50 coups chacunes), précédé auparavant d’un bombardement par 150 superforteresses et des bombardiers moyens .

Malgré ce pilonnage les allemands s’accroche au terrain face aux 8th et 2nd Infantry Divisions.

Dans le secteur de la 13th Infantry, le 1st Battalion à droite se heurte violemment avec l’ennemi pour la position de Bohars alors de la 2nd Battalion a fort à faire pour conquérir la « Côte 88 ».

Ces deux positions sont en effet tenues par des parachutistes acharnés.

Cette « Côte 88 » ainsi surnommée par les GI’s, doit abriter plusieurs canons de ce calibre au nord-ouest de Keranchosen.

En réalité, si les 88 tant redoutés sont absent, il est certain que quatre pièces de DCA de 105 s’y trouvent et elles sont tout aussi redoutables contre des cibles à terre!!

Il faudra plus de trente heures de lutte pour conquérir la Côte 88, amis et ennemis seront mélangés et, par moments, des compagnies américaines entières seront totalement isolées.

Bataille de Brest

Cette position truffé de point d’appui et de tranché ressemblera au combat de la Grande Guerre, elle sera prise à la grenade, comme arme principale, dans la nuit du 26 août.

D’autres combats aussi intenses seront menés à la baïonnette et voir même, par moments, au lance flammes par la 8th Infantry Division.

Bataille de Brest

En dépit de ce feu d’enfer, les troupes au sol progressèrent peu et vu le prolongement de cette bataille, l’état-major de Middleton décida de réviser sa tactique et d’engager ces unités dans une guerre d’usure.

Briefings de généraux
Briefing avec les officiers Middleton Simpson et Stroh

Le 1er Septembre 1944, le 121st lance une attaque devant Brest de faible ampleur en conjonction avec le 9th Inf Reg 2nd Infantry Division sur le flanc gauche, secteur Fourneuf.

Kergroas est bombardé avec 600 obus de mortier de 81, 1600 obus de 60mm et 400 obus au phosphore tirés par les mortiers de 4.2 inch (105mm), après un tel matraquage, le 1er battalion occupe la localité sans trop de difficultés.

C’est certainement dans ce secteur de Kergroas « Côte 88 » que le PVT Lonie DEMENT du 28th Inf Reg tomba au combat le dimanche 3 septembre 1944.

Au terme d’une semaine de combat, renforcé par le 9th RI, 2nd Div, la division se rendit maître des villages de Kergaclet et Kergroas, mais dut arrêter son attaque le 4 septembre, son artillerie étant à cour de munitions.

Le 8 septembre, le ravitaillement étant à nouveau assuré, le 121th RI put relancer son assaut en direction de crête de Lambezellec, puis se dirigea sur fort Bouguen à partir du 10.

Devant la profondeur des défenses ennemis, la 8th DI fut relevé par le 2nd DI et redirigée vers la presque’île de Crozon dans une tentative de contournement.

Les fortifications de la presqu’île de Crozon étaient positionner en face de la rade de Brest avaient pour but d’interdire tout accès par le côté sud.

Battaille dans Brest

La 8th Inf Div les attaqua à partir du 15 septembre et parvint à dépasser les lignes de résistance deux jours plus tard, démoralisant les défenseurs.

Aussi après quatre jours de combats, le 19 septembre la 8th Div parvint à nettoyer le terrain faisant 7 000 prisonniers et 2 Généraux.


Marie Parnell DementMarie PARNELL DEMENT femme de Lonie DEMENT
Naissance le 18 Juillet 1919 dans le Comté de Lawrence Arkansas
Décédé le 9 Juillet 2000

LA 8th INFANTRY DIVISION

8th Infantry Division

ACTIVEE : 1er juillet 1940

DEPLOYEE : 5 décembre 1943

CAMPAGNES

Opération Overlord
Bataille de Normandie
Bataille des Haies
Opération Cobra
Bataille des Ardennes
Bataille de la forêt de Hürtgen

JOURS DE COMBAT : 266

COMMANDANTS

Maj. Gen. Philip B. Peyton juin 1940 - décembre 1940
Maj. Gen. James P. MARLEY décembre 1940 - février 1941
Maj. Gen. William E. SHEDD février 1941
Maj. Gen. Henry TERRELL Jr. mars 1941
Maj. Gen. James P. MARLEY avril 1941 - juillet 1942
Maj. Gen. Paul E. PEABODY août 1942 - janvier 1943
Maj. Gen. William C. Mc MAHON février 1943 - juillet 1944
Maj. Gen. Donald A. STROH juillet 1944 - décembre 1944
Maj. Gen. William G. WEAVER décembre 1944 - février 1945
Maj. Gen. Bryant E. MOORE février 1945 - novembre 1945
Maj. Gen. William M. MILEY novembre 1945 jusqu'à la désactivation

RETOUR AUX ETATS-UNIS : le 10 juillet 1945

DESACTIVEE : le 20 novembre 1945

Le Major Général William C. Mc MAHON a été relevé peu de temps après que la division fut arrivée en Normandie. Son remplaçant, le Major général Donald A. STROH a été relevé pendant la bataille de la forêt de Hürtgen ; La mort de son fils, pilote dans l'U.S.A.A.F., qui a été abattu au-dessus de la Bretagne, l'avait profondément affecté. Après un repos, le Major général STROH a repris le commandement d'une autre division.

UNITES RATTACHEES

13rd Infantry Regiment
28th Infantry Regiment
34th Infantry Regiment
121st Infantry Regiment
43rd Field Artillery Battalion
45th Field Artillery Battalion
56th Field Artillery Battalion
28th Field Artillery Battalion (155 mm)
8th Signal Battalion
708th Ordnance Company
8th Quartermaster Company
8th Reconnaissance Troop
12th Engineer Battalion
8th Medical Battalion
8th Counter Intelligence Detachment

CHRONOLOGIE DE COMBAT

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la 8e Division d'Infanterie a été envoyée en Europe. Après avoir subi un entraînement en Irlande la 8e DI a débarqué sur la plage d'Utah Beach en Normandie, le 4 juillet 1944 et est entrée dans la bataille le 7 juillet. Lors de la Bataille des haies, elle a traversé le fleuve de l'Ay entre Lessay et Périers, le 26 juillet, puis a libéré la ville de Rennes le 4 août et celle de Brest en septembre1. La Presqu'île de Crozon a été libérée le 19 septembre.

Après ces actions la 8e DI a traversé la France d'Ouest en Est et a été engagée au Luxembourg à la frontière allemande, a pris part à la Bataille de la forêt de Hürtgen le 20 novembre, puis a libéré Hürtgen le 28 et Brandebourg, le 3 décembre et a poussé jusqu'au bord de la rivière Roer1 qui a été traversée le 23 février 1945, Düren a été libéré le 25 et le Canal de Erft le 28 février. La 8e DI a atteint le Rhin, près de Rodenkirchen, le 7 mars et a maintenu ses positions le long du fleuve près de Cologne2. Au début de mars 1945, la 8e DI avait avancé jusqu'en Rhénanie.

Le 6 avril 1945 la 8e DI a participé dans le Nord-Ouest à la destruction des forces ennemies dans la Poche de la Ruhr et le 17 sa mission était accomplie. Après avoir sécurisé la zone la 8e DI, sous le contrôle opérationnel de la Deuxième Armée britannique, a traversé l'Elbe, le 1er mai et a libéré Schwerin à la fin de la guerre en Europe.

Le 2 mai 1945, comme elle avançait vers le Nord de l'Allemagne, la 8e DI a rencontré le camp de concentration Neuengamme le camp d'extermination de Wöbbelin, près de la ville de Ludwigslust1. Les SS avaient établi le camp de Wöbbelin au début de février 1945 pour loger les prisonniers des camps de concentration Nazis qui avaient été évacués pour prévenir leur libération par les Alliés. À Wöbbelin il y avait environ 5 000 prisonniers, dont beaucoup souffraient d'inanition et de maladies. Les conditions hygiéniques du camp étaient déplorables, quand la 8e DI et la 82e Division Aéroportée sont arrivées. Il n'y avait que de petites quantités d'aliments ou d'eau et certains prisonniers avaient recouru au cannibalisme. Dans la semaine qui a suivi la libération, plus de 200 prisonniers sont morts. Dans ces circonstances, l'Armée Américaine a ordonné aux habitants de Ludwigslust de visiter le camp et d'enterrer les morts.

La 8e Division d'Infanterie a été reconnue comme une unité libératice par le Centre d'Histoire Militaire de l'Armée américaine et du Musée du Mémorial Américain de l'Holocauste en 1981.

ATTRIBUTIONS DANS LE THEATRE DES OPERATIONS EN EUROPE

Le 30 novembre 1943 Rattachée à la Première Armée
Le 24 décembre 1943 XVe Corps
Le 1er juillet 1944 VIIIe Corps, rattachée à la Première Armée
Le 1er août 1944 VIIIe Corps, Troisième Armée, 12e Groupe d'armée
Le 5 septembre 1944 VIIIe Corps, Neuvième Armée, 12e Groupe d'armée
Le 22 octobre 1944 VIIIe Corps, Première Armée, 12e Groupe d'armée
Le 19 novembre 1944 Ve Corps
Le 18 décembre 1944 VIIe Corps
Le 20 décembre 1944 Rattachée, avec la totalité de la Première Armée, au 21e Groupe d'armées britannique
Le 22 décembre 1944 XIXe Corps, Neuvième Armée (rattaché au 21e Groupe d'armée britannique), 12e Groupe d'armée
Le 3 février 1945 VIIe Corps, Première Armée, 12e Groupe d'armée
Le 2 avril 1945 XVIIIe Corps (Abn)
Le 26 avril 1945 XVIIIe Corps (Abn), Neuvième Armée 12e Groupe d'armée, mais attaché pour les opérations à la Deuxième Armée britannique dans le 21e Groupe d'armée


MEDAILLES D'HONNEUR (Medal of Honor)

Medal of Honor

Trois soldats de la 8th Infantry Division ont reçu la Médaille d'honneur durant la Seconde Guerre mondiale.

PFC Ernest PRUSSMAN du 13e régiment d'infanterie

Ernest PRUSSMANErnest PRUSSMAN Tombe

Prussman a repris son équipe, le 8 septembre 1944, lors de l'avance sur Loscoat, près de Brest en Bretagne, plusieurs Allemands ont été désarmés, y compris un équipage de mitrailleuse. Abattu par un carabinier allemand, il était à terre quand il a déclenché une grenade à main qui a tué l'adversaire qui venait de lui tirer dessus.

Sa médaille d'honneur lui a été décernée à titre posthume.


PFC Walter C. WETZEL du 13e Régiment d'Infanterie

Walter C. WETZEL

En tant que chef de file de l'équipe de la compagnie du régiment Anti-Tank, le PFC Wetzel a défendu son poste de commandement du peloton d'une attaque ennemie, le 3 avril 1945.

Wetzel se jeta sur 1 ou 2 grenades ennemies jetées dans le PC.

Sa médaille d'honneur lui a été décerné à titre posthume.


S-Sergeant John W. MINICK de la Compagnie I du 121e Régiment d'Infanterie

John W. MINICK

Après que son bataillon fut arrêté par un champ de mines ennemi lors de son avance le 21 novembre 1944, lors de la bataille de Hurtgen, il a dirigé quatre hommes à travers l'obstacle, puis détruit avec succès un poste de mitrailleuses ennemies qui avait ouvert le feu sur son équipe.

Seul, il a ensuite engagé toute une compagnie de soldats ennemis, tuant 20 hommes et en capturant 20 autres. Lors de la reprise de l'avance, il a tenté de traverser un autre champ de mines, mais il a marché sur une qui a explosé.

Sa médaille d'honneur lui a été décernée à titre posthume.


CITATIONS

5

RECOMPENSES

Medal of Honor (Médaille d'honneur) = 3
Distinguished Service Cross (États-Unis) = 33
Distinguished Service Medal (États-Unis) = 2
Silver Star (Étoile d'argent) = 768
Legion of Merit = 12
Distinguished Flying Cross = 2
Soldier's Medal = 24
Bronze Star Medal = 2874
Achievement Medal = 107

SOURCES INFORMATIONS Jean Francois PELLOUAIS - Wikipedia.org - Findagrave.com
SOURCE PHOTO Jean Francois PELLOUAIS


Si vous avez des informations sur des soldats que vous aimeriez voir ajoutés, s'il vous plaît me contacter.

Mail

LEXIQUE-LEXICON



CONCEPTEUR: Frederic
CHERCHEUR : Stephanie - Clemence - Bruno - Jean Marc - Patty - Wendy - Jean Francois - Clive
TRADUCTEUR : Marie Therese - Arlette - Nathalie - Patrick

Coopyright "Memoires - Data"2014 - 2016
Tous droits reserves, Site optimisee en 1366 x 800

Site ecrit en HTML, CSS et PHP
Numero de SIRET : ---









M
EMOIRE
EMORY
&
D
ATA
Photo FDLM

Photo Fdlm
DEMENT Lonie
TOMB SPONSORED -- Photo Fdlm
ARMY SERIAL NUMBER --
AGE --
DATE OF BIRTH --
STATE --
FAMILY --
RANK --
DATE of ENLISTEMENT --
DUTY --
COMPANY --
BATTALION / FLIGHT --
REGIMENT / SQUADRON --
DIVISION / GROUP --
DATE OF DEATH -- Photo Fdlm
Click on the picture
STATUS --
PLACE OF DEATH --
DATA PLAN --
CEMETERY NORMANDY AMERICAN CEMETERY Plan
PlotRowGrave
---- --
DECORATION
- - -
STORY Photo Fdlm Photo Fdlm
------


Photo Fdlm
Photo Fdlm
Click on the photo

INFORMATION SOURCE --
PICTURE SOURCE --
TRANSLATION BY --

LEXIQUE-LEXICON



If you have information about the soldier you would like to see added please contact me.

Mail


CONCEPTEUR: Frederic
CHERCHEUR : Stephanie - Clemence - Bruno - Jean Marc - Patty - Wendy - Jean Francois - Clive
TRADUCTEUR : Marie Therese - Arlette - Nathalie - Patrick

Coopyright "Memoires - Data"2014 - 2016
Tous droits reserves, Site optimisee en 1366 x 800

Site ecrit en HTML, CSS et PHP
Numero de SIRET : ---