William H. ATLEE
"Bill"

ATLEE william
ARMY SERIAL NUMBER17068781
AGE30 yo
DATE OF BIRTH20 octobre 1914
STATELee County IOWA
FAMILYDivorce
RANKTechnician 5th Class
FONCTIONParatroopers
JOB before ENLISTEMENTAccountants and auditorsIA
DATE of ENLISTEMENT24 september 1942 Camp Dodge Herrold IOWA
COMPANYCompagnie I
BATTALION3rd Bataillon
REGIMENT506th Parachute Infantry Regiment
DIVISION101st Airborne Division
DATE OF DEATH6 june 1944atlee william tombe
STATUSKIA
PLACE OF DEATHNear St COME du MONT
DATA PLANTransport par un C47 #42-92717 "Stoy Hora"
C47 douglas
Driving by Colonel Frank KREBS
Mission: Parachuting to Drop Zone D - Saint-Come-du-Mont
Jump commanded by Colonel "Bull" Robert WOLVERTON CO of 3/506
CEMETERYNORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

GRAVE
PlotRowGrave
E1444
DECORATION
Purple HeartPhoto FDLM
 Photo FDLM div 101506pir
STORY
William vit dans le Comté de Lee, il exerce la profession de comptable.
Le lendemain du jour de l'attaque de Pearl Harbor, il s'engage comme volontaire .
Il rejoint l'infanterie et la garde nationale à Camp Dodge Herrold dans l'Iowa le 24 septembre 1942 pour un an, mais il rejoindra avant les troupes aéroportées et la 101st Airborne Division.
Sa première étape dans sa formation est le camp Toccoa (Géorgie), celle-ci est prévue pour une durée de 13 semaines.
Camp Toccoa
 
A proximité du camp dominait une colline appelée "Curahee", ce mont était gravi 3 à 4 fois par semaine par les troupes.
L'entrainement était très sélectif et à base de préparations physiques prononcées, en dehors ils apprenaient le maniement des armes, exercices, marches de nuit, les cours étaient les seuls moments de repos.
Au camp il existait également une petite tour afin de les préparer en vue de l'école de sauts.
A la fin de cette période, les troupes sont passées maîtres dans leurs spécialités.
Fin novembre Bill et ses frères d'armes prennent le train pour Fort Benning et Atlanta.
Fort benning
Fort Benning et ses fameuses "poêles à frire" , ces tours de 80m dont les futurs paras vont s'élancer lors de phases de préparations.
4 semaines de stage répartis en 4 phases qui se terminaient par la dernière semaine et sa phase décisive où ils allaient effectuer cinq sauts réels à partir d'un avion C-47 pour obtenir leurs ailes, le brevet parachutiste.
brevet parachutiste
A la fin du mois de décembre, le lendemain de noël après le dernier saut et après avoir reçu le brevet épinglé sur la poitrine, les hommes partent pour 10 jours de permission.
Janvier 1943 le régiment part pour Fort Benning situé en Alabama pour le combat en zone urbaine.
Mars 1943 c'est le départ pour le camp Mackall (Caroline du Nord) siège du commandement des troupes aéroportées, l'entrainement est intensif ponctué de sauts avec équipements , d'exercices ….
Fin mai, le 506th gagne Sturgis dans le Kentucky;
Le 10 juin un jour mémorable dans l'histoire de la 101st division aéroportée car le 506th P.I.R. rejoint celle-ci.
En juillet, le plus grand exercice de l'histoire aéroporté jamais réalisé jusque-là regroupe les troupes aéroportées et troupes de planeurs.
Puis c'est le départ pour Camp Breckinridge (Kentucky) pour quelques jours , puis après une permission les troupes prennent le train pour Fort Bragg (Caroline du Nord), dernière étape avant l'embarquement .
La vie est tout autrement plus confortable que dans les camps précédents.
Le 28 août 1943, Bill et ses camarades prennent le train pour Camp Shanks à 50kms de New-York.
Le 5 septembre 1943, les hommes ont embarqué sur le HMTS Samaria et quittent la baie de New York pour l'Europe.
HMTS Samaria
Le 15 septembre, le navire accoste à Liverpool, le lendemain c'est le train qui les emmène au sud de l'Angleterre à Ramsbury, leur nouveau camp d'entrainement afin de les préparer à la plus grande opération de tous les temps.
Ils vont de nouveau revivre des phases d'entrainements digne de Toccoa entrecoupés de sauts depuis des C-47. Les exercices s'enchainent autour de la campagne anglaise ainsi qu'aux cœurs de la vie de la population locale. Le 13 janvier 1944, la compagnie de Bill effectue un saut de démonstration pour le duc de Gloucester, Bill et ses frères d'armes déploreront la perte du premier parachutiste du bataillon suite à une défaillance de son parachute. Bill et son régiment vont participer à l'exercice Tiger fin avril 1944.
Le mois de mai arrive et c'est l'heure de vérité qui se profile, les briefings s'enchainent sur des objectifs dont le lieu exact est encore inconnu pour Bill et ses camarades; études sur maquettes, connaissance de l'ennemi… ponctuent ces derniers jours.
Le 26 mai il s'agit du dernier jour à Ramsbury, le départ pour l'aérodrome d'Exeter est proche.

Exeter USAAF Station 463

Exeter USAAF Station 463

Exeter USAAF Station 463 position

 

Position du C-47 de William sur l'aérodrome d'Exeter

(image tiré du livre "la nuit de la liberté" de Gilles Vallée)

Durant ces jours, les officiers expliquent les plans et donnent les localisations des zones de sauts, les missions, cibles et d'importantes références sur le terrain. A la compagnie I lui est désigné comme objectif les ponts enjambant le canal de Carentan près du village de Brévands.
Le 4 juin, derniers briefings, perception des dotations (crickets, munitions ….), ce même jour sur l'aérodrome, Bill et ses camarades du même stick sont sélectionnés pour un documentaire par des reporters, ils sont ainsi immortalisés un peu plus de 24 heures avant le grand saut, ils sont pris en photos s'équipant devant un C-47, à l'intérieur de celui-ci, ainsi que dans d'autres fonctions (il ne s'agit pas du C-47 dans lequel Bill prendra place le 5 juin au soir pour le départ vers la Normandie), ces photos feront le tour du monde.

ATLEE william sur tarmac

William allongé sur le tarmac

ATLEE william montant dans C 47

Photo du 4 juin montrant William grimpant dans un C-47

ATLEE william dans c 47 droite avec cigarette

 

Photo du 4 juin, William est à droite (cigarette dans la bouche)

ATLEE william carnet reporter signature william

 

Carnet de notes distribué aux parachutistes du C-47 par le reporter qui se trouvait à bord, on y voit la signature de William.

 
Le 5 juin messes et études finales sur sand tables, puis c'est le moment tant attendu, Bill se dirige vers les tarmacs pour percevoir les parachutes à proximité des C-47 stationnés.
C'est le 440th TCG qui est chargé du transport du bataillon.
C'est le grand départ, l'armada de C-47 se met en formation et prend la route tracée vers son objectif : la Normandie.
Bill se trouve à bord du C-47 42-92717 "Stoy Hora"; ce C-47 est l'avion de commandement et piloté par le colonel KREBS qui commande le 440th TCG et se trouve être en tête logiquement de la formation du Troop Carrier Group.
A bord du stick de Bill se trouve également le lieutenant-Colonel WOLVERTON commandant le troisième bataillon du 506th P.I.R..
Après une traversée normale de la manche, le convoi de C-47 pénètre dans les terres et se confronte à un plafond de nuages bas puis la flak; le stick de Bill est prévu pour être largué sur la Drop Zone D à proximité d'Angoville au Plain.
506pir Drop Zone D et objectif ponts
Drop Zone D et l'objectif des ponts
 
Une zone maudite repérée par les allemands qui vont tendre un piège aux paras de la 101st Airborne et du troisième bataillon en particulier.
Le bataillon va se retrouver décimé, certainement le taux de pertes le plus élevé de tous les bataillons parachutés cette nuit là.
Alors que le C-47 est en approche de la zone le déluge de feu s'intensifie, le stick de Bill est largué au-dessus de Saint-Côme-du-Mont.
La compagnie I va être dispersée à cause de largages hasardeux et aux crashs de C-47.
Peu après le saut, Bill et Joe GORENC (de son stick) attaquent et tuent des soldats allemands circulant à cheval avec une charrette.
Plus tard son groupe est rejoint par un officier du 501st P.I.R. qui envoie Bill et son camarade en éclaireurs, alors qu'ils quittent le champ et rejoignent un chemin Bill et Joe sont pris sous le feu de parachutistes allemands.
Bill est touché et tué instantanément par une balle qui lui a traversé la gorge.
Son corps sera trouvé par un fermier le lendemain , il le recouvrira par une couverture, son identité sera connu par le casque et le couteau qu'il avait nommé de son nom.

INFORMATION SOURCEBruno CADEVILLE - Aad.archives.gov
PICTURE SOURCEBruno CADEVILLE - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMERFrédéric & Renaud