George S WHITE

 

white george
NUMBER OF SERVICEO-756530
AGE22 yo
DATE OF BIRTH1922
ETATPENNSYLVANIE
FAMILY--
RANK2nd Lieutenant
FONCTIONPilot
JOB BEFORE ENLISTEMENT-PA
DATE of ENLISTEMENT-
 SQUADRON393rd Fighter Squadron
 GROUP367th Fighter Group
ARMY9th US Air Force
DATE OF DEATH17 june 1944white george tombe
STATUSKIA
PLACE OF DEATHSector of Nonancourt
DATA PLAN --
CEMETERY TEMPORARY

CEMETERY TEMPORARY of ST André de l'Eure

Story of Cemeteries Temporaries

CEMETERYNORMANDY AMERICAN CEMETERY of Colleville

Map of Normandy American Cemetery

GRAVE
PlotRowGrave
B238
DECORATION

Air Medal

Purple Heart

am

Photo FDLM

usaf 9af 367fg
STORY

Le 17 Juin 1944, deux squadrons du 367th Fighter Group, composés de 12 P-38 du 393rd Fighter Squadron et 17 P-38 du 392nd Fighter Squadron 392fs, participent à une mission ayant pour objectif l'attaque d'une gare de triage d'Epernon.

Vers 14h30, le 393rd, volant à 1000 mètres d'altitude, est surpris dans le secteur Dreux-Evreux par 8 Me-109 qui effectuent une première passe très rapide avant de disparaître dans la couche de nuages.

Les P-38 américains très surpris n'ont pas le temps de se débarrasser de leurs bombes avant la fin de la première attaque.

Même après avoir largué leurs bombes, les pilotes américains (dont plusieurs sont des remplaçants peu expérimentés) ont du mal à se regrouper.

Apparemment plus expérimentés et agressifs, les Allemands répètent leur attaque et s'en suit une mêlée confuse.

Le leader du 393rd, le Capitaine GRIFFIN poursuit un Me-109, en rase-motte, au niveau des arbres. L'allemand est en perte de vitesse et s'écrase.

Le P-38 (Nr 42-104079) piloté par le Lieutenant George S. WHITE s'écrase en flammes lors du même combat, près de Nonancourt.

white george avion

Le pilote âgé de 22 ans périt dans l'appareil qu'il pilotait exceptionnellement puisque ce dernier était la mouture habituelle d'un autre pilote, "Earl Ody".

Le P-38 crashé portait le nom de "Lucky" alors que l'appareil attitré au Lt WHITE portait le surnom de "Mickey Fine" (le surnom donné à son épouse était "Mickey".)

Le corps de Lt PETERS fut ramené à l'église de Maillebois par les habitants avec celui de Henry T GILLESPIE et ils furent inhumés sur place l'un à coté de l'autre.

Atrocement brûlé, dans son avion totalement dévasté, sans aucun signe d’identité, il est enterré à la hâte par deux témoins du crash ( M. Joseph GLE et Mme PHILIPPE) qui, ensuite éloigneront les Allemands du lieu de l'accident et de la tombe de fortune.

Le 26 Juin 1944, le corps de l'aviateur est transféré au cimetière de Dampierre-sur-Avre, sous une stèle du "soldat américain inconnu".

Après la libération de la région, les troupes américaines déplaceront à nouveau son corps au cimetière de Saint-André-de-l'Eure où il reposera jusqu'en 1949, date à laquelle sa dépouille rejoint ses camarades d'armes, sous la bannière américaine de la grande nécropole de St-Laurent-sur-Mer.

Cimetière provisoire de St André de l'Eure Cimetière provisoire de St André de l'Eure
Cimetière provisoire de St André de l'Eure

Entre temps, en 1948, les investigateurs de l'armée américaine retrouvent les numéros de série des mitrailleuses de l'appareil du Lieutenant inconnu.

Comparée aux registres, l'identité de l'aviateur apparaît: la mémoire de George S. WHITE sort du néant.

Menant ses recherches sur les lieux du crash, M. Jean-Luc GRUSON retrouva de nombreux morceaux du P-387 "Mickey Fine" et en envoya quelques uns à Howards WHITE, le frère de l'aviateur.

En 1995, grâce au travail effectué par l'Association Forced Landing, l'épouse du Lt George WHITE, Myriam CONNELY (remariée après la guerre) put se recueillir sur les lieux du crash où l'aviateur perdit la vie.


SOURCE INFORMATION & PHOTOMARIE Cyrille - Association Forced Landing Jean-Luc GRUSON - Family Search - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMERFrédéric & Renaud