Benson Carroll ADAMS

 

Photo Fdlm
NUMERO DE SERVICE34011905
AGE24 ans
DATE DE NAISSANCE29 aout 1919 Newton County GEORGIA
ETATGEORGIA
FAMILLEParents: Benson W. & Ruby P. ADAMS S
Soeur: Mary ADAMS BURCH
GRADETechnical Sergeant
FONCTION--
PROFESSION AVANT INCORPORATION--GA
DATE D'INCORPORATION--
REGIMENT121st Infantry Regiment
DIVISION8th Infantry Division
DATE DU DECES27 juillet 1944adams benson grave
STATUTKIA
LIEU DU DECESSaint-Patrice-de-Claids MANCHE
CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

TOMBE
BlocRangTombe
D13
DECORATION
Purple Heart + Oak Leaf Clusterph olc
Bronze StarPhoto FDLM
us army Div 8Div 8 1121RI 121ri
 
 

Div 8 ww1

Première Guerre mondiale

Activée en :   Janvier 1918

Déployée en :  Novembre 1918

Commandants :

Col. Elmore F. TAGGART (5 janvier 1918)

Col. G. L. VAN DEUSEN (15 février 1918)

Brig. Gen. J. D. LEITCH (25 février 1918)

Maj. Gen. J. F. MORRISON (10 mars 1918)

Brig. Gen. J. D. LEITCH (18 mars 1918)

Maj. Gen. William S. GRAVES (18 juillet 1918)

Brig. Gen. J. D. LEITCH (4 août 1918)

Maj. Gen. W. S. GRAVES (11 août 1918)

Brig. Gen. J. D. LEITCH (12 août 1918)

Maj. Gen. Eli A. HELMICK (2 septembre 1918)

Brig. Gen. J. J. BRADLEY (20 novembre 1918)

Maj. Gen. Eli A. HELMICK (26 novembre 1918)

La 8th division d'infanterie n'a participé à aucune bataille lors de la Première Guerre mondiale.
Elle est retournée aux États-Unis et a été désactivée en janvier 1919.

 

div 8

Seconde Guerre mondiale

Activée :   1er juillet 1940

Déployée :   5 décembre 1943

Campagnes :

Opération Overlord

Bataille de Normandie

Bataille des Haies

Opération Cobra

Bataille des Ardennes

Bataille de la forêt de Hürtgen

 

Jours de combat : 266

Citations : 5

 

Victimes :

Total des Victimes durant la bataille: 13 986

Tué pendant l'action: 2 532

Blessé en action: 10 057

Porté disparu: 729

Prisonnier de guerre: 668

 

Récompenses :

Medal of Honor (Médaille d'honneur) = 3

  • Private First Class Ernest PRUSSMAN 13th Infantry Regiment
  • Private First Class Walter C. WETZEL 13th Infantry Regiment 
  • Staff Sergeant John W. MINICK, Company I, 121st Infantry Regiment

Distinguished Service Cross (États-Unis) = 33

Distinguished Service Medal (États-Unis) = 2

Silver Star (Étoile d'argent) = 768

Legion of  Merit = 12

Distinguished Flying Cross = 2

Soldier's  Medal = 24

Bronze Star Medal = 2874

Air Medal = 107

 

Commandants :

Maj. Gen. Philip B. Peyton (juin 1940 - décembre 1940)

Maj. Gen. James P. Marley (décembre 1940 - février 1941)

Maj. Gen. William E. Shedd (février 1941)

Maj. Gen. Henry Terrell, Jr. (mars 1941)

Maj. Gen. James P. Marley (avril 1941 - juillet 1942)

Maj. Gen. Paul E. Peabody (août 1942 - janvier 1943)

Maj. Gen. William C. McMahon (février 1943 - juillet 1944)

Maj. Gen. Donald A. Stroh (juillet 1944 - décembre 1944)

Maj. Gen. William G. Weaver (décembre 1944 - février 1945)

Maj. Gen. Bryant E. Moore (février 1945 - novembre 1945)

Maj. Gen. William M. Miley (novembre 1945 jusqu'à la désactivation).

 

Retour aux E.U. : 10 juillet 1945.

Désactivée : 20 novembre 1945.

Le major général William C. McMahon a été relevé peu de temps après que la division fut arrivée en Normandie.

Son remplaçant, le major général Donald A. Stroh a été relevé pendant la bataille de la forêt de Hürtgen ; La mort de son fils, pilote dans l'U.S.A.A.F., qui a été abattu au-dessus de la Bretagne, l'avait profondément affecté.

Après un repos, le major général Stroh a repris le commandement d'une autre division.

 

Unités rattachées :

13rd régiment d'infanterie

28th régiment d'infanterie

34th régiment d'infanterie

121st régiment d'infanterie

43rd Field Artillery Battalion

45th Field Artillery Battalion

56th Field Artillery Battalion

28th Field Artillery Battalion (155 mm)

8th Signal Battalion

708th Ordnance Company

8th Quartermaster Company

8th Reconnaissance Troop

12th Engineer Battalion

8th Medical Battalion

8th Counter Intelligence Detachment

 

Chronologie de combat

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la 8e Division d'Infanterie a été envoyée en Europe. Après avoir subi un entraînement en Irlande la 8e DI a débarqué sur la plage d'Utah Beach en Normandie, le 4 juillet 1944 et est entrée dans la bataille le 7 juillet. Lors de la Bataille des haies, elle a traversé le fleuve de l'Ay entre Lessay et Périers, le 26 juillet, puis a libéré la ville de Rennes le 4 août et celle de Brest en septembre1. La Presqu'île de Crozon a été libérée le 19 septembre.

Après ces actions la 8e DI a traversé la France d'Ouest en Est et a été engagée au Luxembourg à la frontière allemande, a pris part à la Bataille de la forêt de Hürtgen le 20 novembre, puis a libéré Hürtgen le 28 et Brandebourg, le 3 décembre et a poussé jusqu'au bord de la rivière Roer1 qui a été traversée le 23 février 1945, Düren a été libéré le 25 et le Canal de Erft le 28 février. La 8e DI a atteint le Rhin, près de Rodenkirchen, le 7 mars et a maintenu ses positions le long du fleuve près de Cologne2. Au début de mars 1945, la 8e DI avait avancé jusqu'en Rhénanie.

Le 6 avril 1945 la 8e DI a participé dans le Nord-Ouest à la destruction des forces ennemies dans la Poche de la Ruhr et le 17 sa mission était accomplie. Après avoir sécurisé la zone la 8e DI, sous le contrôle opérationnel de la Deuxième Armée britannique, a traversé l'Elbe, le 1er mai et a libéré Schwerin à la fin de la guerre en Europe.

Le 2 mai 1945, comme elle avançait vers le Nord de l'Allemagne, la 8e DI a rencontré le camp de concentration Neuengamme le camp d'extermination de Wöbbelin, près de la ville de Ludwigslust1. Les SS avaient établi le camp de Wöbbelin au début de février 1945 pour loger les prisonniers des camps de concentration Nazis qui avaient été évacués pour prévenir leur libération par les Alliés. À Wöbbelin il y avait environ 5 000 prisonniers, dont beaucoup souffraient d'inanition et de maladies. Les conditions hygiéniques du camp étaient déplorables, quand la 8e DI et la 82e Division Aéroportée sont arrivées. Il n'y avait que de petites quantités d'aliments ou d'eau et certains prisonniers avaient recouru au cannibalisme. Dans la semaine qui a suivi la libération, plus de 200 prisonniers sont morts. Dans ces circonstances, l'Armée Américaine a ordonné aux habitants de Ludwigslust de visiter le camp et d'enterrer les morts1.

La 8e Division d'Infanterie a été reconnue comme une unité libératice par le Centre d'Histoire Militaire de l'Armée américaine et du Musée du Mémorial Américain de l'Holocauste en 19881.

Div 8 1

 


SOURCES INFORMATIONSFr.wikipedia.org

SOURCES INFORMATIONS & PHOTOSFindagrave.com - ABMC
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud