Percy FORGY "O'Dell"

 

forgy percy
NUMERO DE SERVICEO-215300
AGE42 ans
DATE DE NAISSANCE21 Juillet 1902
ETATARKANSAS
FAMILLEParents: Asa J & Piny Briggs FORGY
Soeur: Asa Steele
Marié: Pauline E. FORGY
Fils: Jack O. FORGY
Fille: Pamela
GRADELieutenant-Colonel
FONCTIONCommandant du 2ème Bataillon
PROFESSION AVANT INCORPORATION--AR
DATE D'INCORPORATION1941
BATTALION2nd Battalion
REGIMENT121st Infantry Regiment
DIVISION8th Infantry Division
DATE DU DECES27 Juillet 1944forgy percy tombe
STATUTKIA
LIEU DU DECESSaint-Patrice-de-Claids (Manche)
CIMETIERE PROVISOIRE  

Blosville - N° 3508

blosville

Histoire des cimetières Provisoires

BlocRangTombe
P353 - 1601
CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

forgy percy tombe2
TOMBE
BlocRangTombe
F1526
DECORATION
Purple HeartPhoto FDLM
Bronze Star MedalPhoto FDLM
Photo FDLM div 8 121RI 121ri
HISTOIRE

L'ultime devoir

Jack O. Forgy parle de son père, les Lieutenant-colonel Percy O'Dell Forgy, tombé le 26 Août 1944:

"Percy O'Dell Forgy est né le 21 Juillet 1902 à Dierks (Arkansas). Juste après avoir quitté l'Université de l'Arkansas en 1925, il devint lieutenant d'infanterie dans l'armée américaine (réservistes).

Il revint en Arkansas pour s'occuper du commerce et des pêchers de son père.

Au début de 1941, il attendait avec impatience la première bonne récolte de pêches de l'été, mais il ne la fit jamais car il fut incorporé dans le service actif.

On lui confia le commandement du 2ème batailon du 121ème régiment d'infanterie qui, à l'époque, opérait en Normandie.

Le 26 Juillet 1944, quelque part entre Périers et Lessay, vers 12h30, le colonel Forgy était en train de téléphoner à l'un de ses commandants.

Il avait repoussé son casque, l'écouteur collé près de l'oreille, lorsqu'un tir d'artillerie toucha la plupart de ses officiers: un éclat de shrapnel atteignit mon père entre l'écouteur et le casque, le blessant très grièvement.

Il ne voulait pas être soigné: il souhaitait que ses hommes fussent transportés et soignés avant lui-même. Lorsque les médecins militaires revinrent, il était mort.

Au mois de mai 1945, le 2ème bataillon ne comptait plus que quelques survivants."

Epilogue: un fils se souvient.

"Mon père était d'une nature enjouée, il ne se prenait jamais trop au serieux. des hommes qui l'avaient connu à l'armée m'ont dit qu'il était estimé et respecté de ses soldats car il faisait vraiment tout pour qu'ils se sentent bien.

Comptable de formation, il réservait toujours son amour à son pays et à son engagement de soldat-citoyen.

Juste avant la guerre, il avait encore planté plus de mille pêchers et il attendait avec impatience le moment où, après la guerre, il pourrait récolter les fruits de son travail.

Dans les lettres destinées à sa famille, il évoquait peu la guerre; il préférait nous parler des petits pois qu'il avait vus dans un jardin en France ou d'une famille de canards qui pataugeait dans un étang.

Dans l'une de ses lettres, il évoqua avec mélancolie un lieu privilégié, où il souhaitait revenir: un bosquet de pins situé sur notre propriété.

Avant la guerre, il y passait de nombreuses heures en ma compagnie, appréciant tout simplement le calme et la sérénité du lieu. Le jour de sa mort, la nature a montré combien l'œuvre des hommes la rendait malheureuse: un incendie de forêt déclenché par une violente tempête détruisit le bosquet de pins et un orage anéantit notre récolte de pêches.

Plus tard, d'autres pins ont poussé et les pêchers ont donné de beaux fruits durant de nombreuses années mais mon père repose en France et non pas dans le bosquet de pins qu'il aimait tant.

Un jour, il y a longtemps, le commandant du régiment de mon père m'a écrit qu'il "était mort sur le champ de bataille en héros…. pour son pays qu'il aimait"

c'est ce que font tous les jeunes gens qui meurent durant la guerre, quelle que soit la nation à laquelle ils appartiennent.

Je suis sur qu'ils auraient préféré ne pas mourir, et il est fort probable qu'il ne pensaient pas mourir.

Mais ils sont morts, comme tant d'autres avant et après eux.

Les survivants porteront le deuil pour eux, mais l'humanité reste la même.

forgy percy visite

Après la guerre, ma mère a fait transférer mon père au Cimetière Militaire Américain "Normandy".

Elle n'a pu voir sa tombe qu'en 1990.

Elle ne s'est jamais remariée.

Les épouses des soldats qui reposent dans les cimetières américains situés à l'étranger n'ont pas le droit d'être enterrées auprès de leur mari.

Les cendres de ma mère ont été dispersées dans la mer. au large des côtes californiennes.

Ma sœur Pamela est née deux mois après la mort de mon père."


forgy percy famille
forgy percy headstone inscription
Monument de Percy O. FORGY
Plaque du Lieutenant Colonel FORGY

forgy percy fleurissemnt

 


SOURCES INFORMATIONSMaxime RIVIERE - Findagrave.com
SOURCES PHOTOSMaxime RIVIERE - Domi Nick - Findagrave.com
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud