Elizabeth Ann RICHARDSON

 

richardson elisabeth 1
NUMERO DE SERVICECivile
AGE27 ans
DATE DE NAISSANCE8 Juin 1918 à Akron OHIO
ETATComté de Summit OHIO
FAMILLEParents: Charles Monroe & Henrietta M Mehlbach RICHARDSON
Frères: John A & Charles M
GRADECapitaine de son unité "Kansas City" (non militaire)
FONCTION--
PROFESSION AVANT INCORPORATION OH
DATE D'INCORPORATIONMai 1944 INDIANA
UNITEClubmobile (A.R.C.) "Kansas City"
ARMYCroix rouge Américaine (A.R.C.)
DATE DU DECES25 Juillet 45richardson elisabeth tombe
STATUTKIA
LIEU DU DECESPrès de Rouen
CIMETIERE PROVISOIRE

CIMETIERE PROVISOIRE de St ANDRE de L'EURE CIMETIERE PROVISOIRE de St ANDRE de L'EURE

Histoire des Cimetières Provisoires

CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

TOMBE
BlocRangTombe
A215
DECORATION
Medaille de la Croix Rouge AméricainePhoto FDLM
us armyred cross clubmobil
 

Elizabeth Ann Richardson voit le jour le 8 Juin 1918 à Akron dans l'Ohio, cependant elle grandit à Mishawaka une petite ville industrielle en banlieu de South Bend en Indiana, à 160 km à l'est de Chicago.

Elle est la fille de Charles Monroe Richardson et de Henrietta M. Mehlbach Richardson, Elizabeth est l'ainée des trois enfants, elle est la grande sœur de deux petits garçons John Anton en 1922 et Charles Monroe Jr en 1929.

Après avoir obtenu son diplôme à la Mishawaka High School, Elizabeth entre à l'automne 1936 au Milwaukee-Downer College dans le Wisconsin avec comme spécialisation Art et Anglais. Très active dans l'équipe de hockey sur gazon et dans la vie de l'établissement elle créée, lors de sa première année, Beulah une petite bande dessinée interne à l'établissement.

Elle écrit également pour la revue trimestrielle Kodak.


Vue aérienne du Milwaukee-Downer College, établissement pour jeunes filles, où étudira Elizabeth de 1936 à 1940

 

Passionnée par l'art elle prend goût au dessin, à la peinture, la photo, la poésie, l'aquarelle ou encore la musique. Liz était une artiste visuelle et créative, elle passera de nombreuses heures à dessiner et à écrire des poèmes ainsi que des histoires.



Dessin réalisé par Elizabeth Richardson le 14 juin 1939 intitulé Smoking Room

 

En 1939 Elizabeth remporte le prix Joseph E. Davies pour le meilleur travail produit par un étudiant inscrit dans une école d'art du Wisconsin. Dessin réalisé par Elizabeth Richardson le 14 juin 1939 intitulé Smoking Room.

En 1940 elle sort diplomée du Milwaukee-Downer College et travaille chez Schuster, une agence publicitaire de Milwaukee. Comme beaucoup de jeunes américains de sa génération Elizabeth est favorable au fait que les Etats-Unis ne doivent pas s'impliquer militairement dans le second conflit mondial. Guerre qui a déjà embrasée l'Europe, l'Asie et l'Afrique.

Toutefois son souhait de non engagement militaire aura vite fait de changer suite à l'attaque japonnaise du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor. Bien que peu encline à voir les Etats-Unis entrer en guerre, elle souhaite que grâce à ce dernier et une entrée dans le conflit du côté des alliés la victoire sur les forces de l'Axes soit vite remportée afin de recouvrer la paix rapidement.

En mai 1944 voulant faire quelque chose pour aider son pays et oeuvrer pour la paix elle quitte son emploi de publicitaire à Milwaukee et s'engage comme volontaire dans la croix rouge américaine après avoir passé avec succès les tests d'admission.

Après six semaines de formation d'infirmière à Hurst Hall à l'American University de Washington DC et l'obtention de son brevet début juillet 1944, Elizabeth embarque alors à bord du navire Queen Elizabeth à destination de l'Angleterre. La traversée de l'Atlantique est calme, elle rejoint le million de soldats américains ayant pris part à la libération de l'Europe.


L'American University de Washington DC, centre de formation de la croix rouge fréquenté par Elizabeth durant juillet 1944.

Nouvellement débarquée en Angleterre elle passera les douze prochains mois stationnée en Angleterre et en France. Elizabeth fût assignée aux unité Clubmobile de la croix rouge américaine ou elle aura pour mission principale de maintenir et remonter le moral des troupes de retour du front après les combats en préparant et servant des beignets et du café au soldats et en discutant avec eux.

Elle écrira à ses parents :

"Je me considère chanceuse d'être dans les clubmobiles, je ne peux pas concevoir autre chose c'est une vie rude, irrégulière et bizarre mais c'est merveilleux. C'est aussi merveilleux que tout soit dans ces circonstances"

Elle écrira également à un de ses meilleurs amis:

"Je n'échangerais ma vie pour rien d'autre, j'ai tellement de satisfactions dans ce que je fais de ma vie qu'auparavant je n'avais pas réalisé".

Remarquée pour ses compétences, son organisation et son leadership, Elizabeth est promue capitaine de son unité nommée "Kansas City".

En février 1945 Elizabeth est transferée en France où elle continuera sa mission jusqu'à la rédition allemande.

La victoire est maintenant aquise en Europe.

Dans la matinée du 25 juillet 1945 à l'aérodrome du Havre, Elizabeth prend place à bord d'un avion militaire biplace "Piper Club" à destination de Paris pour rallier le siège social de la croix rouge afin de prendre connaisance de sa nouvelle affectation, l'Allemagne occupée avant son retour au pays.


L'avion Piper club dans lequelle Elizabeth prend place le matin du 25 juillet 1945.

Cependant le pilote peine à voler à cause d'un épais brouillard, l'avion s'écrase près de Rouen.

Elizabeth et le pilote, le sergent William R. Miller, rattaché à la 9ème U.S Air Force, perdent tout deux la vie.

Elle était agée de seulement 27 ans.

Après avoir été inhumée plus de deux ans au cimetière militaire de Saint André-de-l'Eure (Evreux), les autorités américaines décident, en 1948, de transferer le corps d'Elizabeth sur les hauteurs d'Omaha Beach au cimetière de Colleville sur Mer. Elle repose désormais dans ce âvre de paix sous l'une des 9387 croix blanches à quelques tombes seulement du sergent William R. Miller qui l'accompagna dans la mort ce mercredi 25 juillet 1945 au matin.

cimetière militaire de Saint André-de-l'Eure (Evreux)
Cimetière provisoire de St André de l'Eure

Après sa mort les membres de sa famille et des amis décident de créer le prix Elizabeth RICHARDSON en sa mémoire, qui est toujours décerné à une étudiante excellant dans l'art.

Anne E Ott récipendaire du prix Elizabeth Richardson en 1948.
Anne E OTT récipendaire du prix Elizabeth Richardson en 1948.

Le milwaukee-Downer College décide également de rendre hommage à son ancienne élève et publie en 1950 les poèmes et les histoires écrites par Elizabeth dans Verset Premier Cycle, un bulletin interne à l'établissement.

histoire d'Elizabeth
Livre écrit par James H Madison sur l'histoire d'Elizabeth

Journal personnel d'ElizabethJournal personnel d'Elizabeth
Elizabeth Ann Richardson
photo prise en 1939
Elizabeth et ses amies de l'équipe de hockey sur gazon
L'équipage de l'unité "Kansas City" à Barrow en Furness, Angleterre, décembre 1944. De gauche à droite: Aileen ANDERSON, Elizabeth RICHARDSON et Margee PRINCIPAL.

Elizabeth distribuant des beignets à des soldats américains de retour de captivité.
Rue de Colleville sur Mer portant le nom d'Elizabeth RICHARDSON, inaugurée par sa nièce en 2014 lors des célèbrations du 70ème aniversaire du débarquement.

Lettre daté du 31 juillet 1945, écrite par Bette Brigham amie et membre de l'unité d'Elizabeth.

Le 3 Juin 1944

31 juillet 1945

Cher M. et Mme Richardson,

C'est un nouveau petit cimetière, beau dans sa simplicité situé sur une petite colline peuplé d'environ 5000 croix blanches dans un alignement parfait. L'herbe n'est pas encore venu, mais il y à des parcelles de beaux géraniums rouges entre les blocs de tombes et au centre le drapeau américain en berne.

Le cimetière est entouré par une clôture blanche, Liz à été la première femme américaine enterré dans ce cimetière parmis d'autre qui comme elle ont tout donné pour le bien des hommes.

Maggie, Mary et moi partons demain matin pour Paris puis l'Allemagne, Liz aurais dû être avec nous, j'espère que chacun de nous pourras gardé de bon souvenirs, mais je sais que l'esprit de Liz sera toujours avec nous.

Nous sommes déterminés à ne pas être triste, Liz ne l'aurait pas voulu je le sais.

Nous continuons à penser de sa manière merveilleusement rapide et humoristique devant une situation …

Liz avait une belle vie, elle vivait chaque instant de son mieux, elle était si heureuse de partir pour Paris, je sais qu'elle n'à aucun regrets car elle faisait ce dont pourquoi elle avait tant de satisfactions.

S'il vous plaît sachez combien nous pensons à vous et nous voulons aider.

Cordialement,

Bette Brigham

"Elizabeth pose avec un homme de la police militaire."

"La première Dame des Etats-Unis, Mme Reagan fleuris la tombe d'Elizabeth Richardson le 6 juin 1982 lors des cerémonies du 38ème anniversaire du débarquement."


Hommage à Elizabeth RICHARDSON au Centre des Visiteurs du Cimetière Américain de Colleville

SOURCES INFORMATIONSEmmanuel COURAUD - ABMC - Frédéric LAVERNHE
SOURCES PHOTOSEmmanuel COURAUD - ABMC - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud