Roy U. TALHELM

 

TALHELM Roy
NUMERO DE SERVICE13102950
AGE17 ans
DATE DE NAISSANCE1 septembre 1926
ETATMARYLAND
FAMILLE

Célibataire

Fille: Donna

GRADEPrivate
FONCTIONInfantry
PROFESSION AVANT INCORPORATIONPeintres MD
DATE D'INCORPORATION2 septembre 1942 Baltimore MARYLAND
COMPANYCompagnie G
BATTALION3rd Battalion
REGIMENT506th Parachute Infantry Regiment
DIVISION101st Airborne Division
DATE DU DECES12 juin 1944talhelm roy u tombe
STATUTKIA
LIEU DU DECESPrès d'un pont sur la douve, Carentan
CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

TOMBE
BlocRangTombe
C932
DECORATION
Purple HeartPhoto FDLM
Photo FDLM  div 101506pir
HISTOIRE

Un destin parmi d'autres, mais un destin peu commun pour ce parachutiste qu'était Roy TALHELM.
Fils de William et de Lydia Catherine, Roy naît à Hagerstown dans le Maryland et a un frère plus âgé de 16 ans.

La famille vit à Washington County dans le Maryland.
Le 1er septembre 1942 jour de son seizième anniversaire Roy accompagné d'un certificat de naissance modifié s'engage dans l'US Army.

Il va rejoindre les troupes aéroportées et le 506th Parachute Infantry Regiment.

Camp Toccoa

Sa première étape dans sa formation est le camp Toccoa (Géorgie), celle-ci est prévue pour une durée de 13 semaines.

A proximité du camp dominait une colline appelée "Curahee", ce mont était gravi 3 à 4 fois par semaine par les troupes.
L'entrainement était très sélectif et à base de préparations physiques prononcées, en dehors ils apprenaient le maniement des armes, exercices, marches de nuit, les cours étaient les seuls moments de repos. Au camp il existait également une petite tour afin de les préparer en vue de l'école de sauts. A la fin de cette période, les troupes sont passées maîtres dans leurs spécialités.

Fort benning


Fin novembre Roy et ses frères d'armes prennent le train pour Fort Benning et Atlanta.
Fort Benning et ses fameuses "poêles à frire" , ces tours de 80m dont les futurs paras vont s'élancer lors de phases de préparations.
4 semaines de stage répartis en 4 phases qui se terminaient par la dernière semaine et sa phase décisive où ils allaient effectuer cinq sauts réels à partir d'un avion C-47 pour obtenir leurs ailes, le brevet parachutiste.

A la fin du mois de décembre, le lendemain de noël après le dernier saut et après avoir reçu le brevet épinglé sur la poitrine, les hommes partent pour 10 jours de permission.


Janvier 1943 le régiment part pour la partie de Fort Benning situé en Alabama pour le combat en zone urbaine.
Mars 1943 c'est le départ pour le camp Mackall (Caroline du Nord) siège du commandement des troupes aéroportées, l'entrainement est intensif ponctué de sauts avec équipements , d'exercices ….
Fin mai, le 506th gagne Sturgis dans le Kentucky; le 10 juin un jour mémorable dans l'histoire de la 101st  Division aéroportée car le 506th P.I.R. rejoint celle-ci.
En juillet, le plus grand exercice de l'histoire aéroporté jamais réalisé jusque-là regroupe les troupes aéroportées et troupes de planeurs.
Puis c'est le départ pour Camp Breckinridge (Kentucky) pour quelques jours , Roy verra à l'occasion de sa permission pour la première et dernière fois Donna sa fille alors âgée de quelques mois, les troupes à leur retour de permission prennent le train pour Fort Bragg (Caroline du Nord), dernière étape avant l'embarquement .

La vie est tout autrement plus confortable que dans les camps précédents.
Le 28 août 1943, Roy et ses camarades prennent le train pour Camp Shanks à 50kms de New-York.
Le 5 septembre 1943, les hommes ont embarqué sur le HMTS Samaria et quittent la baie de New York pour l'Europe.

HMTS Samaria


Le 15 septembre, le navire accoste à Liverpool, le lendemain c'est le train qui les emmène au sud de l'Angleterre à Ramsbury, leur nouveau camp d'entrainement afin de les préparer à la plus grande opération de tous les temps. Ils vont de nouveau revivre des phases d'entrainements digne de Toccoa entrecoupés de sauts depuis des C-47.

 

Les exercices s'enchainent autour de la campagne anglaise ainsi qu'aux cœurs de la vie de la population locale. Le 13 janvier 1944, la compagnie de Roy effectue un saut de démonstration pour le duc de Gloucester, Roy et ses frères d'armes déploreront la perte du premier parachutiste du bataillon suite à une défaillance de son parachute.
Roy et son régiment vont participer à l'exercice Tiger fin avril 1944. Le mois de mai arrive et c'est l'heure de vérité qui se profile, les briefings s'enchainent sur des objectifs dont le lieu exact est encore inconnu pour Roy et ses camarades; études sur maquettes, connaissance de l'ennemi… ponctuent ces derniers jours.
Le 26 mai il s'agit du dernier jour à Ramsbury, le départ pour l'aérodrome d'Exeter est proche.

Durant ces jours, les officiers expliquent les plans et donnent les localisations des zones de sauts, les missions, cibles et d'importantes références sur le terrain.
A la compagnie G lui est désigné comme objectif un des deux ponts enjambant le canal de Carentan près du village de Brévands, il s'agit du pont piétonnier.
Le 4 juin, derniers briefings, perception des dotations (crickets, munitions ….), le 5 juin messes, et études finales sur sand tables, puis c'est le moment tant attendu, Roy se dirige vers les tarmacs pour percevoir les parachutes à proximité des C-47 stationnés.
C'est le 440th TCG qui est chargé du transport du bataillon.

Station 463 Exeter USAAF

Station 463 d'Exeter  USAAF

 


C'est le grand départ, l'armada de C-47 se met en formation et prend la route tracée vers son objectif : la Normandie.
Après une traversée normale de la manche, le convoi de C-47 pénètre dans les terres et se confronte à un plafond de nuages bas puis la flak; le stick de Roy est prévu pour être largué sur la Drop Zone D à proximité d'Angoville au Plain.

Drop Zone D

 

Une zone maudite repérée par les allemands qui vont tendre un piège aux paras de la 101st Airborne et du troisième bataillon en particulier.

Le bataillon va se retrouver décimé, certainement le taux de pertes le plus élevé de tous les bataillons parachutés cette nuit là.

Roy sera parmi les 150 parachutistes sur les 723 qui ont sauté à pouvoir rejoindre l'objectif initial.


A l'aube, les troopers rejoignent l'objectif et creusent des foxholes dans le flanc du talus qui borde la Douve. Les allemands sont en face sur l'autre rive sur la hauteur de Brévands.

Ponts Brévands 1944

Ponts de Brévands 1944

Ponts Brévands

Ponts de Brévands maintenant

Les paras vont subir des tirs de mortiers , attaques…. Des patrouilles seront envoyées sur l'autre rive pour estimer les forces allemandes, le 8 juin Roy est blessé mortellement lors de pilonnages; il décèdera des suites de ses blessures le 12 juin 1944.

Ponts brevants Positions us Pont brevands position allemande
Positions US derrière le talus

Vue à partir des positions américaines de la hauteur de Brévands où se trouvaient les positions allemandes sur l'autre rive.


Roy est certainement le para le plus jeune engagé pour la Normandie, il est le soldat le plus jeune du cimetière américain de Colleville.

 

TALHELM Roy presse


SOURCES INFORMATIONSBruno CADEVILLE - Aad.archives.gov
SOURCES PHOTOSBruno CADEVILLE - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud