Harry E. WAGNER

 

wagner harry
NUMERO DE SERVICEO-453781
AGE24 ans
DATE DE NAISSANCE9 Septembre 1919 
ETATPENNSYLVANIA
FAMILLE 
GRADE1st Lieutenant
FONCTIONParachutiste
PROFESSION AVANT INCORPORATION PA
DATE D'INCORPORATION 
COMPANYCompany Headquarter
BATTALION3rd Battalion
REGIMENT 

507th Parachute Infantry Regiment
Presidential Unit Citation

DIVISION 82nd Airborne Division
DATE DU DECES28 Juin 1944wagner harry tombe
STATUTDOW
LIEU DU DECESSecteur de Vindefontaine (Manche)
CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

TOMBE
BlocRangTombe
C2333
DECORATION

Bronze Star

Purple Heart

World War II Victory Medal 

Brevet Parachutiste

bsm

Photo FDLM

victory medal

brevet paratroopers

 

us army div 82 507pir 507pir patch
HISTOIRE

Histoire du Fort Alamo Normandie

Le C-47 43-15335 du 53rd TCS était l'un des dix C-47 dont les parachutistes allaient connaitre un sort malheureux dans leurs largages.

53rd TCS

 

Toujours en formation l'ordre de saut était donné, tour à tour les sticks sautèrent et ne savaient pas à ce moment là qu'ils se trouvaient à plus de vingt kilomètres de leur zone de saut initiale. Cette erreur due certainement à la confusion entre la rivière du Merderet et la Taute va mener quelques 160 parachutistes du 507th vers un destin terrible.

Arrivés au sol les paras ne retrouvèrent leurs repères qu'ils avaient étudiés en Angleterre, ils étaient perdus, pour les autres malheureusement le destin en décida autrement, Graignes était encerclé par des marais et beaucoup de ces hommes périront noyés.

Les rescapés des marais aperçurent à l'horizon dans cette nuit de clair de lune la croix d'une église sur une colline et qui allait leur servir de point. Ils marchèrent vers ce lieu.

Les premiers parachutistes qui se présentent au village s'aperçoivent du lieu où ils se trouvent et de la distance qui les séparent de la zone de combat initiale. Mais la question primordiale de ces premières heures est de savoir si il faut rejoindre les lignes amies ou de rester ici et amener les forces allemandes afin de soulager les forces amenées par mer? A cette question le major Johnson trancha et décida de rester.

Les paras vont commencer à installer des périmètres de sécurité autour du village, parallèlement des containers sont récupérés dans les marais avec l'aide parfois de villageois.

Une vingtaine de paras de la 101st Airborne Division rejoignent également le village . Ainsi cette journée du 6 juin se termina.

La journée du 7 juin débuta par une réunion des habitants de la commune autour du maire et qui décidèrent d'aider les parachutistes, de leur apporter des vivres, récupérer des armes et containers dans les marais et même de monter un "mess" dans le café du village.

Le 8 juin eut lieu le premier contact avec l'ennemi, ce jour-là un poste d'observation fût installé dans le clocher.

Le 9 juin, des tentatives sont lancées par les allemands afin de connaitre les capacités de cette force américaine.


Le Pont détruit par le Lt Naughton et ses hommes

Après avoir eu la confirmation qu'une division blindée était certainement proche, le pont qui menait au village fût détruit par le lieutenant Naughton et quelques hommes.

 

Le 10 juin, Graignes était coupé de tout; des patrouilles repoussaient l'ennemi qui maintenant avait la certitude de la présence d'une unité américaine.
Le 11 juin, alors que plusieurs parachutistes avaient eu l'autorisation d'assister à la messe dominicale celle-ci fût interrompue par l'entrée d'une habitante qui cria que les allemands arrivaient; la bataille s'annonçait.

Les allemands tentèrent une première percée par le sud mais les paras mirent en échec cette attaque et subirent d'importantes pertes, les premiers blessés furent évacués vers l'église. Des mouvements de renforts allemands étaient également aperçus en début d'après-midi au sud.
La force allemande est maintenant importante, et l'artillerie commence a pilonné le village. L'école puis l'église furent touchés. L'enfer se déchaine sur Graignes, des maisons furent détruites également, les paras résistent malgré la difficulté de tenir les positions et de devoir reculer vers le centre du village.
Les habitants du village malgré le danger continuent d'aider les paras.

Malgré tout le courage extraordinaire de résistance, cela devient intenable. Les allemands rentrent dans le village; les parachutistes évacuent par petit groupe pour se regrouper dans les marais. Harry se trouve en cette fin de journée toujours en train de se battre sur sa position non loin du PC avec quelques paras. Le capitaine Brummit qui reçu l'ordre d'évacuer se présenta à la position de Harry et lui demanda de rassembler tous ses hommes et de le suivre; ils quittèrent les lieux sans incident.

Le 12 juin, les allemands pénétraient avec prudence le village, les paras dont Harry arrivèrent sur Port Saint-Pierre à une petite ferme totalement épuisés.

Le 14 juin, l'évacuation en barque débuta à travers les marais; les paras rejoindront le secteur de la 101st Airborne Division puis leur unité du 507th.

Malheureusement la tragédie de Graignes ne s'arrêtera pas ici, les allemands vont investir le village.

Les paras en quittant le village ont laissé les blessés à l'intérieur de l'église, drapeau blanc sur la porte d'entrée. Les SS car c'est bien d'une unité SS (17ème Div.SS "Götz von Berlichingen") que les paras ont résisté pendant tout le siège se présentèrent dans ce lieu et voulurent exécuter les paras blessés mais la présence de villageois en décida autrement. Ils séparèrent les américains en deux groupes, un groupe vraisemblablement emmené dans un autre petit village voisin et qui fût exécuté et un autre groupe qui fût emmené dans la cour derrière le café et exécuté à la baïonnette puis jeté dans un abreuvoir.

Les allemands exécuteront les deux prêtres du village en représailles de l'aide donnée par les habitants.

Graignes devint le "Fort Alamo de la Normandie", cette résistance héroïque mené par ces hommes pût également bloquer une voie de renforts pour les allemands alors que la bataille de Carentan était en cours, l'absence de cette division SS dans ces premiers jours et concentrée ici a certainement pesé dans la bataille de la ville.

Une erreur de largage qui aura eu finalement des conséquences importantes et emmenés par des hommes animés de l'esprit para qui auront permis à une situation perdue de se transformer en acte héroïque, Harry était de ceux-là.


Monument pour la mémoire des exécutions de Graignes, 32 soldats américains sont morts avec 31 civils


  Stick
Lt Wagner 1er en partant de la gauche  
  Lt Wagner 2ème en partant de la droite
Cliquez sur la photo pour agrandir

div 82

82nd AIRBORNE DIVISION - ALL AMERICAN

 

Activated/Activé

 Normandy/Normandie

25 Mar 1942  Days of Combat/Jour de Combat  422
   Casualties/Victimes  9 073

Entered Combat/Entré au combat

 
9 Jul 1943 at Sicily  

Commanding Generals/Commandants généraux

Maj. Gen. Omar Bradley (Mar 42 - Jun 42)
Maj. Gen. Matthew B. Ridgway (Jun 42 - Aug 44)
Maj. Gen. James M. Gavin (Aug 44 - Mar 48)

Campaigns/Campagnes

Sicily (9 Jul - 17 Aug 43)
Naples-Foggia (9 Sep 43 - 21 Jan 44)
Rome-Arno (22 Jan 44 - 9 Sep 44)

Normandy (6 Jun 44 - 24 Jul 44)

Rhineland (15 Sep 44 - 21 Mar 45)
Ardennes-Alsace (16 Dec 44 - 25 Jan 45)
Central Europe (22 Mar 45 - 11 May 45)

   

CARTE DE CAMPAGNE DU THÉÂTRE MÉDITERRANÉEN

CAMPAIGN MAP OF THE MEDITERRANEAN THEATER

mediterranean theater campaigns

PLAN DE ROUTE DE LA CAMPAGNE - CAMPAIGN ROUTE MAP

carte campagne europe

DIVISION CHRONICLE


The 82d Airborne Division landed at Casablanca, 10 May 1943, and trained. Elements first saw combat in Sicily, when the 505th RCT and part of the 504th dropped behind enemy lines, 9-10 July 1943, at Gela. The remainder of the 504th RCT dropped, 11-12 July 1943, also near Gela, after running friendly naval and ground force fire. Scattered elements formed and fought as ground troops. The elements were flown back to Tunisia for reequipment and returned to Sicily to take off for drop landings on the Salerno beachhead. The 504th Parachute Infantry dropped, 13 September 1943, and the 505th the following night; the 325th landed by boat. These elements bolstered Salerno defenses and fought their way into Naples, 1 October 1943. After a period of occupation duty (and combat for some elements in the Volturno Valley and Anzio beachhead), the Division moved to Ireland, November 1943, and later to England, February 1944, for additional training. Moving in by glider and parachute, troops of the 82d dropped behind enemy lines in Normandy on D-day, 6 June 1944, before ground troops hit the beaches. Cutting off enemy reinforcements, the Division fought its way from Carentan to St. Sauveur-le-Vicomte, fighting 33 days without relief. Relieved on 8 July, it returned to England for refitting. On 17 September, it was dropped at Nijmegen, 50 miles behind enemy lines, and captured the Nijmegen bridge, 20 September, permitting relief of British paratroops by the British 2d Army. After heavy fighting in Holland, the Division was relieved 11 November and rested in France. It was returned to combat, 18 December 1944, to stem the von Rundstedt offensive, blunting the northern salient of the Bulge. It punched through the Siegfried Line in early February 1945, and crossed the Roer, 17 February. Training with new equipment in March, the Division returned to combat, 4 April, patrolling along the Rhine, securing the Koln area, later moving across the Elbe, 30 April, into the Mecklenburg Plain, where, 2 May 1945, the German 21st Army surrendered.

CHRONIQUE DE DIVISION


La 82ème division aéroportée a atterri à Casablanca le 10 mai 1943 et s'est entraînée. Les éléments ont d'abord été combattus en Sicile, lorsque le 505ème RCT et une partie du 504ème ont été largués derrière les lignes ennemies, du 9 au 10 juillet 1943, à Gela. Le reste de la 504ème RCT est tombé, du 11 au 12 juillet 1943, également près de Gela, après des tirs amicaux contre des forces navales et terrestres. Des éléments épars se sont formés et se sont battus en tant que troupes au sol. Les éléments ont été rapatriés en Tunisie pour le rééquipement et sont retournés en Sicile pour décoller pour atterrir sur la tête de pont de Salerne. Le 504th Infantry Parachute Infantry est tombé le 13 septembre 1943 et le 505ème le lendemain soir; la 325ème atterrit en bateau. Ces éléments ont renforcé les défenses de Salerno et se sont introduits à Naples, le 1er octobre 1943. Après une période d'occupation (et de combat pour certains éléments dans la vallée de Volturno et la tête de pont d'Anzio), la division s'est installée en Irlande en novembre 1943 , Février 1944, pour une formation supplémentaire. Se déplaçant en planeur et en parachute, les troupes du 82d tombèrent derrière les lignes ennemies en Normandie le 6 juin 1944, avant que les troupes terrestres ne frappent les plages. En coupant les renforts ennemis, la Division se fraya un chemin de Carentan à Saint-Sauveur-le-Vicomte, combattant 33 jours sans soulagement. Soulagé le 8 juillet, il est retourné en Angleterre pour y être réaménagé. Le 17 septembre, il a été largué à Nimègue, à 50 milles derrière les lignes ennemies, et a capturé le pont de Nimègue, le 20 septembre, permettant ainsi à la 2 e armée britannique de soulager les parachutistes britanniques. Après de violents combats en Hollande, la division est soulagée le 11 novembre et se repose en France. Il fut remis au combat le 18 décembre 1944 pour endiguer l’offensive de von Rundstedt, assourdissant le saillant septentrional des Ardennes. Il a percuté la ligne Siegfried au début de février 1945 et a traversé la Roer le 17 février. S'entraînant avec de nouveaux équipements en mars, la Division est revenue au combat le 4 avril, patrouillant le long du Rhin, sécurisant la région de Koln, traversant ensuite l'Elbe le 30 avril dans la plaine de Mecklenburg où, le 2 mai 1945 s'est rendu.
SOURCE INFORMATION & PHOTOArmydivs.squarespace.com

SOURCE INFORMATION & PHOTOFindagrave.com - Clive TIRLEMONT - Ww2-airborne.us - Pegasusarchive.org - Bruno CADEVILLE - Cheatersflorida.wordpress.com/tag -  Usairborne.be
PROGRAMMEURSGarrett, Clive, Frédéric & Renaud