Charles William WITHEM

witham charles w
NUMERO DE SERVICE35634324
AGE20 ans
DATE DE NAISSANCE10 Novembre 1924
ETATComté de Montgomery, OHIO
FAMILLEParents : John & Ida WITHEM
Sister : Barbara Ann
RELIGIONMethodiste
GRADESergeant
PROFESSION AVANT INCORPORATIONOuvrier en fonderieOH
DATE D'INCORPORATION24 Mars 1943
COMPANYRegiment Headquarters
REGIMENT262nd Infantry Regiment
DIVISION66th Infantry Division
DATE DU DECES25 Décembre 1944witham charles w tombe
STATUTMIA
LIEU DU DECESDans la Manche (à bord du USS Leopoldville)
CIMETIERENORMANDY AMERICAN CEMETERY de Colleville

Plan du Normandy American Cemetery

TOMBE
Mur des Disparus
DECORATION
--
Purple Heart
--
 
Photo FDLM
 
Photo FDLM div 66 262ir
HISTOIRE
 withem charles w stele
 
Withem photo

Léopoldville : il coule le jour de Noël

leopoldville1

Ce transporteur de troupes belge a été coulé par un sous-marin allemand le 24 décembre 1944, à 6.5 miles au Nord-Est du port de Cherbourg.

Mis au service de la Grande-Bretagne et transformé en transport de troupes en 1940, il est torpillé au large de Cherbourg alors qu'il conduit 2 237 hommes de la 66e division américaine en provenance de Southampton.

Après le débarquement de juin 1944, l'effort de guerre continue. Pour alimenter le front en hommes et matériels, une noria de navires de toutes sortes traversent la Manche, venant d'Angleterre et accostant à Cherbourg.
Le risque est toujours là, tapi au fond de l'océan. Les U-boots allemands veillent et font mouche à de nombreuses reprises sur ces convois souvent formés de bateaux civils, comme le Léopoldville.
Ce navire est un paquebot de la Compagnie maritime belge (CMB), d'Anvers, construit en 1928, de 11 500 tonnes, mesurant plus de 170 m de long. Il a été réquisitionné comme transport de troupes.

En cette veille de Noël 1944, 2 237 soldats américains de la 66éme division US se trouvent à son bord. div 66
Le Léopoldville a quitté le port de Southampton en convoi en direction de Cherbourg.

 

Treize autres navires l'accompagnent.


L'U-Bott 486 sous le commandement du Lieutenant Gerhard MEYER (29 ans), se trouve à cinq miles nautiques de l'entrée de la rade de Cherbourg quand le convoi s'y présente à 17 h 30.

Le sous-marin fait feu de sa torpille meurtrière.

Le Léopoldville est touché à l'arrière.

Il prend rapidement du gîte. L'ordre d'évacuation est donné.

Des messages de détresse sont envoyés à destination de l'Angleterre et de Cherbourg que l'on aperçoit à travers les flocons de neige. Le HMS-Brillant se rapproche. Des haussières sont lancées mais elles se cassent une à une. Les deux bateaux s'entrechoquent, écrasant par là-même les canots de sauvetage.

Malgré le froid extérieur et l'eau glacée, les soldats américains se jettent à l'eau. Des secours constitués de trois remorqueurs et de quelques barques de pêche venant de la côte arrivent et sauvent quelques marins par une forte houle. Tout à coup, le Léopoldville s'enfonce dans l'eau. La proue se lève vers le ciel et le paquebot s'immobilise ; il vient de toucher le fond. Peu après 20 h 30, il disparaît définitivement.

Ce naufrage a fait 763 morts et 493 disparus.

Les noms de ces hommes sont sur le mur des disparus au cimetière de Colleville sur Mer, pensez à eux quand vous longerez ce mur rempli de noms.

Seuls 802 soldats, 5 matelots et le capitaine ont pu être sauvés.

Ce naufrage fut une catastrophe nationale. Les hommes tués à son bord provenaient de 46 états sur 48 qui composaient les USA à cette période.

Il n y a que le DELAWARE et le WYOMING qui n'ont pas été touchés par ce drame.



Léopoldville: plaque commémorative.


leopoldville2


Le 19 Mai 2005, sous l'impulsion de Mr Patrick Daudon, Frédéric Lavernhe et une équipe de plongeurs des Sapeurs Pompiers du CSP Cherbourg (sous l'autorité du Major Ragot) ont déposé une plaque sur le Léopoldville pour commémorer la date du 24 décembre 1944. (sur la photo : Jérome Ragot, Mickael Guérin, Sébastien Bonamy, David Leterrier)

Cette action a  abouti grâce à l'aide de l'entreprise Lajoie de St Sauveur le Vicomte.



leopoldville4 leopoldville3 leopoldville5

Léopoldville: l'épave.

Mesurant plus de 170 m de long, cet énorme paquebot est considéré comme l'une des plus belle épaves de la Manche. Il est couché sur bâbord par environ 60 mètres, sur fond de sable dur. L'épave est encore en excellent état, et l'explosion de la torpille l'a coupée en deux au niveau du mât arrière. La poupe repose bien droite, reliée au reste du bâtiment par la quille. Le flanc tribord remonte à 20 mètres au-dessus du sable.

Attention ! une plongée sur le "LEO" ne s'improvise pas, et cette expérience inoubliable est réservée aux plongeurs chevronnés. L'étrave et le pont avant sont intacts. Au-delà, les coursives vous invitent à une bien périlleuse incursion... Restez lucide et ne vous engouffrez pas dans ce labyrinthe obscur. Explorez une petite partie de l'épave, en prenant le temps d'observer ses habitants: Lieus, Tacauds, Congres et Homards.


Cette épave est soumise à autorisation de plongée !






Léopoldville: Plaque commémorative au Fort Benning.

Photo Fdlm

Léopoldville dessiné par Hergé dans l'album "Tintin au Congo"

Léopoldville par Hergé

Monument pour les soldats décédés lors du naufrage du Léopoldville le 24 Décembre 1944 à Fort Benning

memorial_left_panel memorial_left_panel_bottom memorial_right_panel memorial left panel bottom memorial_right_panel_top
Photo FdlmVoir site Mémorial du Léopoldville
 
brown danielbrown leopoldville

SOURCES INFORMATIONSWendy - Dpaa.mil - ABMC- http://www.66thinfantrydivision.org - http://leopoldville.org - Aad.archives.gov/aad
SOURCES PHOTOSWendy - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud