Percy E. BOWERS

 

ii
NUMERO DE SERVICE36201884
AGE29 ans
DATE DE NAISSANCE1915
ETATBarron WISCONSIN
FAMILLECélibataire
GRADETechnician Fourth Grade
FONCTIONConducteur de char
PROFESSION AVANT INCORPORATION FermierWI
DATE D'INCORPORATION20 Février 1941 Milwaukee WISCONSIN
 COMPANY

2nd Platoon

  Company A

BATTALION712th Tank Battalion
DATE DU DECES6 aout 1944Bowers percy e tombe
STATUTKIA
LIEU DU DECESAron
CIMETIEREBRITTANY AMERICAN CEMETERY de St James

Plan du Brittany American Cemetery

TOMBE
BlocRangTombe
E147
DECORATION

Purple Heart

World War II Victory Medal 

Combat Infantryman Badge

Photo FDLM

victory medal

combat infantryman badge

 

us army div 90 712bt
HISTOIRE

div 90

90th INFANTRY DIVISION - TOUGH OMBRES

 

Activated/Activé

 Normandy/Normandie

25 Mar 1942  Days of Combat/Jour de Combat  308
   Casualties/Victimes 19 200

Entered Combat/Entré au combat

 
9 Jun 1944 Normandy  

Commanding Generals/Commandants généraux

Maj. Gen. Henry Terrell, Jr. (Mar 42 - Jan 44)
Brig. Gen. Jay W. MacKelvie (Jan 44 - Jul 44)
Maj. Gen. Eugene M. Landrum (Jul 44 - Aug 44)
Maj. Gen. Raymond S. McLain (Aug 44 - Oct 44)
Maj. Gen. James A. Van Fleet (Oct 44 - Feb 45)
Maj. Gen. Lowell W. Rooks (Feb 45 - Mar 45)
Maj. Gen. Herbert L. Earnest (Mar 45 - Nov 45)

Campaigns/Campagnes

Normandy (6 Jun 44 - 24 Jul 44)
Northern France (25 Jul 44 - 14 Sep 44)
Rhineland (15 Sep 44 - 21 Mar 45)
Ardennes-Alsace (16 Dec 44 - 25 Jan 45)
Central Europe (22 Mar 45 - 11 May 45)

   

PLAN DE ROUTE DE LA CAMPAGNE - CAMPAIGN ROUTE MAP

carte campagne europe

DIVISION CHRONICLE

The 90th Infantry Division landed in England, 5 April 1944, and trained from 10 April to 4 June. First elements of the Division saw action on Dday, 6 June, on Utah Beach, Normandy, the remainder entering combat, 10 June, cutting across the Merderet River to take Pont l'Abbe in heavy fighting. After defensive action along the Douve, the Division attacked to clear the Foret de Mont Castre, clearing it by 11 July, in spite of fierce resistance. An attack on the island of Seves failing, 23 July, the 90th bypassed it and took Periers, 27 July. On 12 August, the Division drove across the Sarthe River, north and east of Le Mans, and took part in the closing of the Falaise Gap, taking Chambois, 19 August. It then raced across France, through Verdun, 6 September, to participate in the siege of Metz, 14 September - 19 November, capturing Maizieres les Metz, 30 October, and crossing the Moselle at Koenigsmacker, 9 November. On. 6 December 1944, the Division pushed across the Saar and established a bridgehead north of Saarlautern, 618 December, but with the outbreak of the Von Rundstedt drive, withdrew to the west bank on 19 December, and went on the defensive until 5 January 1945, when it shifted to the scene of the Ardennes struggle. It drove across the Our, near Oberhausen, 29 January, to establish and expand a bridgehead. In February, the Division smashed through Siegfried fortifications to the Prum River. After a short rest, the 90th continued across the Moselle to take Mainz, 22 March, and crossed the Rhine, the Main, and the Werra in rapid succession. Pursuit continued to the Czech border, 18 April 1945, and into the Sudeten hills. The Division was en route to Prague when the war in Europe ended.

CHRONIQUE DE DIVISION


La 90th Infantry Division débarque en Angleterre le 5 avril 1944 et s'entraîne du 10 avril au 4 juin. Les premiers éléments de la Division ont combattu le 6 juin à Utah Beach, en Normandie, le reste étant entré en combat, le 10 juin, traversant la rivière Merderet pour prendre Pont l'Abbe dans de violents combats. Après une action défensive le long de la Douve, la Division attaqua la Foret de Mont Castre, la défrichant le 11 juillet, malgré une résistance féroce. Une attaque sur l'île de Seves échoua, le 23 juillet, le 90ème la contourna et s'empara de Periers, le 27 juillet. Le 12 août, la Division traverse la Sarthe, au nord et à l'est du Mans, et prend part à la fermeture du Falaise Gap en prenant Chambois le 19 août. Il a ensuite couru à travers la France, à travers Verdun, le 6 septembre, pour participer au siège de Metz, 14 septembre - 19 novembre, capturant Maizières les Metz, le 30 octobre, et traversant la Moselle à Koenigsmacker, le 9 novembre. Sur. Le 6 décembre 1944, la division traverse la Sarre et établit une tête de pont au nord de Saarlautern, 618 décembre, mais avec le déclenchement de la promenade Von Rundstedt, se retire sur la rive ouest le 19 décembre et continue la défensive jusqu'au 5 janvier 1945, quand il s'est déplacé sur la scène de la lutte ardennaise. Il a traversé l'Our, près d'Oberhausen, le 29 janvier, pour établir et agrandir une tête de pont. En février, la Division a défoncé les fortifications de Siegfried jusqu'à la rivière Prum. Après un court repos, le 90e a continué à travers la Moselle pour prendre Mainz, 22 mars, et a traversé le Rhin, le Main et le Werra dans la succession rapide. Pursuit a continué à la frontière tchèque, le 18 avril 1945, et dans les collines des Sudètes. La division était en route pour Prague quand la guerre en Europe a fini.
SOURCE INFORMATION & PHOTOArmydivs.squarespace.com

90th INFANTRY DIVISION

 div 90

 

HISTOIRE

La 90e DI est l’héritière de l’unité homonyme qui avait servi au cours de la Première Guerre mondiale. Créée en août 1917, elle fut expédiée en France en juin 1918. Elle fut rapidement engagée sur le front de l’Argonne, et participa aux offensives de l’automne. Au cours de ces combats, la 90e subit de lourdes pertes devant Saint Mihiel, avant de retourner aux Etats-Unis et être finalement dissoute en 1919.
Le 25 mars 1942, la 90e fut recréée à Camp Barkeley. Formée de recrues du Texas et de l’Oklahoma, la division adopta comme blason un T et un O enchevêtrés, qui ont donné naissance à son surnom – Tough Ombres. La division prit part début 1943 aux manœuvres de Louisiane, puis retourna à Camp Barkeley pour se perfectionner en combat de rues. En septembre, elle participa aux manœuvres du désert. En mars 1944, la 90e DI fut expédiée en Grande-Bretagne, où, dans l’attente du jour J, elle termina son entraînement.

La bataille de Normandie

Les premières unités de la 90e, rattachées à la 4e DI, débarquèrent sur Utah beach dès la matinée du jour J. Elles furent suivies par le reste de la division le 8 juin. La 90e DI fut rattachée au 7e Corps et dès le 10, elle fut engagée sur le Merderet en direction de Pont-l’Abbé. Son avance fut minime – Amfreville ne fut capturée qu’après 6 jours de combats – et entraîna le remplacement de son commandant, le gen. MacKelvie, par le gen. Landrum.

A partir du 14, la 90e DI occupa des positions défensives vers Valognes, permettant à la 9e DI de couper en deux la péninsule du Cotentin. Rattachée au 8e Corps, elle fut ensuite lancée à l’assaut vers le sud, dans l’enfer de la guerre des haies. Pretot, Saint-Jores, La Butte ou Beau Coudray furent autant de bourgades conquises au prix du sang. Le 10, le 358e RI parvint à se rendre maître du Mont Castre, et continua l’offensive vers le sud. Le 14, après qu’une embuscade lui eut coûté 200 prisonniers, la 90e DI s’arrêta sur la Sèves.

Avec le lancement de l’opération Cobra, la 90e DI reprit l’offensive. Elle s’empara de Périers le 27 juillet, suivi le lendemain par Saint-Sauveur-Lendelin. Après un repos de trois jours, la 90e DI fut rattachée à la 3e Armée de Patton et redirigée vers l’est. Le 3 août, elle libéra Saint-Hilaire-du-Harcouët, puis Landivy. Le 5, après un bref combat, elle saisissait un pont à Mayenne. Elle passa la Sarthe au nord du Mans le 10, puis suivit la progression de la 2e DB française vers le nord, à travers la forêt de Gouffern.
A partir du 15, 359e RI en tête, la 90e DI se positionna entre Sées et le Bourg-Saint-Léonard, mais subit de violentes contre-attaques qui l’empêchèrent de progresser vers Fel. Ce n’est que le 19, dans la soirée, qu’elle parvint à rejoindre les Polonais à Chambois, scellant la fermeture de la poche de Falaise. Durant deux jours, les Tough’Ombres et les dragons polonais, renforcés par des Sherman du 24e lanciers, résistèrent aux assauts désespérés des Allemands, scellant le sort de la 7e Armée. La bataille de Chambois marqua la fin de la présence allemande en Normandie.

La Campagne de la Lorraine

La bataille de Normandie terminée, la 90e DI fut rattachée au 20eCorps. A partir du 26 août, elle prit part à la poursuite de l’armée allemande initiée par Patton, traversant Fontainebleau, Château-Thierry, puis Reims. Début septembre, elle ralentit sa progression, le ravitaillement ne parvenant plus à suivre.
image: http://victoryandliberty44.niloo.fr/…/historique/90th/03.jpg

Dans l’optique de l’assaut contre Metz, la 90e DI fut déplacée à Etain. Lancée à l’assaut le 7, à gauche de la 7e DB, elle rencontra sur sa route la 106. Pz-brigade à Mairy, qui l’obligea à livrer de violents combats jusqu’au 12, lorsque la 90e DI parvint à Thionville. Patrouillant le secteur au nord de Metz, elle approcha des fortifications externes de la ville. Un assaut fut lancé sans succès le 7 octobre contre Maizières-les-Metz, et la ville resta divisée entre les deux camps jusqu’au 28, date à laquelle ses ruines furent capturées.
Déplacée plus au nord, la 90e DI fut chargée de traverser la Moselle. Elle réussit à établir une tête de pont de l‘autre côté du fleuve en crue. Malgré des pertes croissantes, elle parvint au terme d’un assaut de trois jours à se rendre maître du fort Koenigsmacher. Le 12, le 359e RI repoussa une contre-attaque de la 24.PzGD, avant d’être enfin secouru par des blindés. Progressant alors vers le sud, la division vint à bout des fortifications de Hackenberg et rencontra le 19 novembre des éléments de la 5e DI, refermant la tenaille sur Metz.
A partir du 23 novembre, la 90e DI fut dirigée sur la Sarre. Traversant les défenses allemandes, ses premières patrouilles parvinrent à atteindre la rivière le 29. Le 6 décembre, elle réussit à traverser et à s’établir sur la rive nord. Elle réduisit les défenses de la ligne Siegfried et parvint jusqu’à Dillingen, mais le déclenchement de la contre-offensive allemande dans les Ardennes l’obligea à repasser en France. Elle occupera ses positions défensives sur la rive gauche de la Saar jusqu’en janvier 1945.

Les combats en Allemagne

Le 5 janvier, la 90e DI fut transférée au Luxembourg pour participer à la réduction du saillant des Ardennes. Le 9, elle attaqua entre Bavigne et Nothum et progressa vers Niederwampach, mais dut affronter une contre-attaque blindée. Ces combats avaient pour but de sécuriser les accès à l’Our, qui marquait la frontière allemande.
image: http://victoryandliberty44.niloo.fr/…/historique/90th/04.jpg

La traversée de l’Our eut lieu le 29 janvier 1945 aux environs d’Oberhausen. Une fois sur l’autre rive, les Tough Ombres attaquèrent Habscheid puis, le 6 février, ils se lancèrent une seconde fois à l’assaut de la ligne Siegfried. Au terme de quatre jours de combats, les fortifications avaient été percées, et la 90e DI capturait Prüm le 12. La résistance allemande faiblissait, tandis que la progression de la 90e DI s’accélérait. Malgré son échec à se saisir d’un pont à Waxweiler, la division nettoya les rives de la Prüm. Le 24 février, elle fut placée en réserve.
Les Tough’Ombres repartirent à l’assaut le 3 mars. Ils établirent un pont sur la Prüm, puis avancèrent jusqu’à la Kyll., atteinte deux jours après et immédiatement traversée. Ils progressèrent ensuite rapidement vers l’est - la capture de Waldkonigen se fera toutefois au terme d’un combat acharné.
Le 10 mars, la 90e DI fut rattachée au 12e Corps et chargée d’effectuer une nouvelle traversée de la Moselle. Cette opération fut menée à bien le 14 entre Löf et Katennes, mais la 90eDI fut engagée par la 6. SS-GebirgsDivision qui lui offrit du fil à retordre. Malgré ce contretemps, elle parvint au Rhin à hauteur de Boppard, puis se dirigea vers Mainz. Après quelques combats en périphérie, elle se rendit maître de la ville le 22 mars
image: http://victoryandliberty44.niloo.fr/…/historique/90th/05.jpg

Mainz capturée, la 90e DI commença immédiatement à traverser le Rhin. Le lendemain, elle capturait Darmstadt, avant de se diriger sur le Maine. Ce fleuve fut franchi à son tour le 28 et la 90eDI se dirigea plein Est. Elle traversa la Werra le 2 avril. A Merkers, elle découvrit un trésor inestimable caché dans une mine de sel – 100 tonnes d’or, 5 milliards de Deutsch Marks, 100 millions de Francs français, 4 milllions de Livres norvégiennes, 2 millions de Dollars, et plus de 100.000 Livres Sterling. En outre, plus de 1.000 caisses d’œuvres d’art furent découvertes. Un régiment entier fut détaché pour garder la mine…

Reprenant sa course, la 90e DI traversa la Thuringe, puis obliqua au sud-est vers la Tchécoslovaquie. Après avoir capturé Hof, elle fut la première division alliée à y pénétrer dès le 18 avril. Le 23, elle libéra le camp de concentration de Flossenberg et les 1.500 prisonniers qui n’avaient pas été évacués par les SS.

Début mai, elle dut encore livrer combat pour se rendre maître de Vseruby. Le 4, elle obtint la capitulation de la 11ePzD. Reprenant sa route, elle se dirigeait sur la capitale tchécoslovaque à l’annonce de la capitulation allemande.

Au cours de ses combats, la 90e DI aura subi 3.871 tués pour un total de plus de 21.000 pertes. Elle aura fait 83,437 prisonniers, détruisant près de 500 blindés et 200 canons.
La 90e DI retourna aux Etats-Unis le 16 décembre 1945. Dix jours plus tard, elle était désactivée.

source memorial-montormel.org



SOURCE INFORMATION & PHOTOAad.archives.gov - Abmc.gov  - Findagrave.com
PROGRAMMEURSClive, Frédéric & Renaud