James Albert KANE

 

ii
NUMBER OF SERVICE13098407
AGE22 yo
DATE OF BIRTH24 Novembre 1921  Harrisburg, Dauphin County
ETATPENNSYLVANIA
FAMILY

Parents : Bryan & Marie KANE

Sisters : Mary C, Margaret E, Helen T, Joan M & Gertrude A.

RANKStaff Sergeant
FONCTIONRangers
JOB BEFORE ENLISTEMENTPolicemen and detectives, public service  NE
DATE of ENLISTEMENT  28 July 1942 Philadelphia PENNSYLVANIA
COMPANY2nd  Section - Company C
BATTALION1st Battalion
DIVISION 2nd Rangers
ARMYUS Army
DATE OF DEATH6 June 1944ii
STATUSKIA
PLACE OF DEATHOmaha Beach - Secteur Charlie
CEMETERY TEMPORARY

 CEMTERY TEMPORARY of  Ruquet N°3500

blosville

Story of Cemetery Temporary 

PlotRowGrave
A4163

 

CEMETERY TEMPORARY July 7, 1944

 CEMTERY TEMPORARY of St Laurent N°3505 

blosville

Story of Cemetery Temporary 

PlotRowGrave
Q9163

 

CEMETERYNORMANDY AMERICAN CEMETERY of Colleville

Map of Normandy American Cemetery

GRAVE
PlotRowGrave
I2110
DECORATION

Silver Star

Purple Heart

World War II Victory Medal 

Combat Infantryman Badge


Photo FDLM

Photo FDLM

victory medal

combat infantryman badge

 

usnr ranger 2ranger bat
STORY

James vit à Easton avec ses parents et ses cinq sœurs.
Il a fréquenté l’école d’Easton High School où il s’est distingué dans l’équipe de football américain comme plaqueur défensif. En 1940 il ressort diplômé de l’école puis poursuit pendant un trimestre à l’académie militaire de New-York où il intégrera également l’équipe de football.

En 1941 il est policier au sein du second plus grand producteur d’acier aux Etats-Unis La Bethlehm Company. kane Bethlehem Steel Logo



Au lendemain du jour de l’infamie, James s’engage dans l’armée. Il s’oriente pour les Marines puis la Navy mais est rejeté à chaque fois, le motif étant qu’il est trop grand ; finalement c’est le 8 juillet 1942 qu’il est enfin accepté ; Il stationne à Washington DC puis rejoint Fort Benning quelques temps plus tard.

Puis fin 1942, il se porte volontaire comme des centaines de soldats pour une unité d’élite : les Rangers.
James rejoint Camp Forrest en mars 1943.

camp forrest


Un entrainement très dur débute pour tous ces volontaires.

Entrainements à balles réelles, exercices physiques difficiles, techniques de combats poussées à l’extrême… à fin avril 1943 seulement 200 seront Rangers, certains y laissèrent la vie, d’autres auront abandonné et d’autres renvoyés dans leurs unités précédentes.

Ces hommes à l’issue de cet entrainement vont devenir des soldats d’élites d’une qualité inégalée ; capables de marcher plusieurs jours avec matériels, franchir n’importe quels obstacles, escalader des falaises avant de pouvoir combattre l’ennemi.

A la fin de cette période le second bataillon de Rangers à laquelle appartient James compte 484 hommes, 27 officiers sous le commandement du Major James Earl Rudder arrivé le 30 juin. Septembre 1943, entrainement commando à Fort Pierce (Floride) pour acquérir les techniques de débarquement notamment.

A l’automne c’est Fort Dix (New Jersey) pour renforcer les techniques guerrières et recevoir l’insigne de Rangers, moment tant attendu par chacun des hommes. Puis cela sera Camp Richie (Maryland) où le perfectionnement des hommes sera poussé à son extrême à un rythme effréné.

Le 23 Novembre 1943, c’est le départ de New-York à bord du Queen Elisabeth pour le vieux continent.

James et son unité débarquent à Grenach en Ecosse.

Le 1er décembre puis pour le deuxième bataillon c’est l’installation à Bude sur la côte ouest de l’Angleterre.

Fin décembre, le bataillon quitte Bude pour Titchfield dans le Dorset sur la côte sud de l’Angleterre, les rangers allaient maintenant s’entrainer avec les commandos britanniques.

Les hommes vont s’entrainer dans les techniques d’escalades, prises de forteresses… ; en février 1944 c’est le retour sur Bude. Jusqu’en mai 1944, les hommes vont se perfectionner, tester de nouveaux matériels, s’habituer aux différents moyens amphibies.

Le 5 mai se déroule une répétition générale regroupant le deuxième et cinquième bataillon, repérée par les allemands qui envoient des bombardiers aucun Rangers ne sera touché, mais la 29th Infantry Division subira des pertes.

Le 19 mai, le bataillon rejoint son aire de rassemblement à Dorchester.

Fin mai le secteur subira un nouveau raid allemand, des rangers subissents de légères blessures ; ils sont déplacés dans une nouvelle aire.

ii

Compagny  C deuxième section avec James


La mission se précise, pour la Compagnie C celle de James, il lui faudra débarquer sur Omaha Beach Secteur Charlie, suivre la Compagnie A du 116th RCT par la vallée de Vierville, de prendre et détruire le point fortifié allemand situé sur les falaises sous le nom WN73, puis par la suite gagner la Pointe de la Percée et de détruire la station radar, la compagnie reprendra alors son avancée vers l’ouest servant ainsi de couverture aux restes des unités de Rangers.

camp forrest


La Provisional Ranger Force comprenant le 2nd Ranger et le 5th Ranger est rattachée au 116th RCT de la 29th Infantry Division.
Les rangers font maintenant route vers leur objectif ; il est 4h15 ce 6 juin 1944 quand le LCA 1038 de James et de la deuxième section est mis à l’eau, les hommes quittent leur navire le Prince Charles qui les a amené jusqu’ici.

Ils prennent place dans le LCA.
La mer est mauvaise, l’attente est longue et les hommes malades.

06h20, les LCA approchent de la plage qui n’est plus qu’à 200 mètres dans un calme ressemblant presque à une promenade en mer.

La Compagnie A/116th a débarqué juste avant, mais ce que les rangers ne savent pas c’est qu’elle est détruite sur la plage.
06h45, les LCA arrivent ; les tirs, les explosions s’abattent sur les péniches.

camp forrest

Villa fortifié dans la falaise à proximité du WN73

C’est un enfer indescriptible qui s’abat alors que les rampes ne sont pas encore baissées.

camp forrest

Point fortifié allemand WN73


Le LCA de James subit le feu concentré d’une mitrailleuse ennemie ; il s’approche de la plage, l’officier britannique donne le signal et le lieutenant Salomon commandant la section abaisse la rampe…, les rangers sautent dans l’eau jusqu’au cou et essaient d’atteindre le rivage sous le déluge. 15 rangers sont touchés dans l’eau.

Plusieurs rangers ayant atteint la plage sont tués ou blessés par un obus qui tombe derrière le lieutenant Salomon le blessant à l’épaule droite et le projetant à terre.

Arrivé au pied de la falaise le lieutenant Salomon se retourne, ce sont des corps jonchant le sable, des soldats blessés criant et se relevant avant d’être de nouveau touchés ; il ne reste plus que 29 rangers pour atteindre l’objectif. James n’atteindra jamais le bas de la falaise pour tenter de se protéger, il sera parmi les rangers tombés sur la plage.

Le bilan de la Compagnie au soir de cette journée sera de 19 tués et 18 blessés sur les 65 hommes.


L’objectif initial sera réduit au silence en fin d’après-midi avec l’aide de la Compagnie B du 116th RCT.

camp forrest Report of Burialcamp forrest
 camp forrest 

SOURCE INFORMATION & PHOTOBruno CADEVILLE - Aad.archives.gov - Frédéric LAVERNHE - Henri ROGISTER - Georgeann MAGUIRE - Monty Mc DANIEL
PROGRAMMERGarrett, Clive, Frédéric & Renaud
Partagez moi ...