Loyal K BOGART

bogart loyal
NUMERO DE SERVICEO-467440 
AGE23 ans
DATE DE NAISSANCE1921 NEW YORK
ETATNiagara Falls, Comté de Niagara NEW YORK
FAMILLEParents: Frederick D BOGART & Mary BOGART
GRADECapitaine
FONCTIONCommandant Compagnie
PROFESSION AVANT INCORPORATION--PA
DATE D'INCORPORATION--
COMPAGNIECompany B
BATTALION1st Battalion
REGIMENT501st Parachute Infantry Regiment
DIVISION101st Airborne Division
ARMY--
DATE DU DECES11 juin 1944bogart loyal tombe
STATUTKIA
LIEU DU DECESGraignes
DONNEE DE PLAN 
CIMETIERE

BRITTANY AMERICAN CEMETERY de St James

 

Plan du Cimetière Américain de St James

TOMBE
BlocRangTombe
F176
DECORATION
 
PH
 
 
 
Photo FDLM
 
 
 us army   div 101501pir
HISTOIRE

Loyal est touché par la flak abord du C-47, il décide malgré tout de sauter avec ses hommes.

A l'atterrissage, il se casse la jambe.

bogart loyal 1

Loyal voulant se rendre utile malgré ses blessures.

Il est mis sur un lit par le captain ABRAHAM Sophian.

Ce lit est mis dans le PC de commandement ou il servira d'opérateur téléphonique entre les différents postes.

Le 11 juin 1944, le PC est touché par des obus de mortiers, Loyal sera mortellement touché par l'un de ces obus sur son lit.

abraham sophian

Concernant le Captain ABRAHAM Sophian, il est emmené par les allemands et sera exécuté par les allemands sur la route de Graignes à Tribehou, son corps sera retrouvé au printemps 1945.

Il avait été enterré là par un villageois.

abraham sophian stele

 


 

COMBATS DE GRAIGNES

Vers 02h40 le 06 juin 1944, les pilotes de C 47 désorientés par la DCA et n'ayant aucun moyen de se répérer, ils décident de larguer les parachutistes dont certains élément du 501 PIR dans les environs de Graignes.

la zone originale de parachutage est à 23 km au nord de Graignes.

Un planeur est aussi larguer par erreur sur Graignes.

Au lever du jour les parachutistes décident de s'installer dans la commune en attendant les renforts.

Les parachutistes se mettent en position de défense dans le village, pendant toute la journée d'autres hommes arrivent et se joignent à eux.

Les défenseurs proviennent de plusieurs unités diverses et variées.

Le 07 juin 1944, le ravitaillement se fait de plus en plus rare.

Les habitants et à leur tete leur maire aident les troupes américaines en renseignements en alimentation mais aussi dans le transport d'armes et de munitions elles aussi parachutaient par erreur.

Jusqu au 10 juin 1944 les parachutistes réussissent à se faire discrets et ne sortent pas du tout du village pour ne pas attirer l'attention sur eux, dans l'après midi des éléments allemands s'approchent de Graignes, le 1st MURN du 501 PIR company B ordonna à ses hommes d'ouvrir le feu, résultat 4 allemands tués, maintenant l'ennemi sait qu ils sont là.

Dans la nuit du 10 au 11.06.1944 des bruits de véhicules se font entendre, cette nuit là il y a de nombreuses escamourches.

Face aux parachutistes, la SS Panzergrenadier 38ième régiment de la SS Panzerdivision Gotz Von BERLICHINGEN.

Le matin du 11 juin 1944, le calme étant revenu le Major JOHNSTON autorise ses hommes à participer à la messe qui a lieu à 10 heures.

C'est à ce moment là que les allemands passent à l'attaque au sud du village, un furieux combat s'engage, à 10h20 l'assaut est terminé, les allemands se replient sur leur position de départ.

14h00 préparation d'artillerie préfigurant une deuxième offensive ce qui fut le cas. Les paras US tiennent bons malgré de nombreuses pertes.

Les blessés militaires et civils sont soignés dans l église.

Vers 19h00 les canons de 88mm prennent pour cible les lignes américaines, suivi par l'infanterie allemande qui passe à l attaque une nouvelle fois. La ligne de défenses s'écroule et elle est submergée par l'ennemi.

Les paras sont isolés les uns des autres et à la faveur de la nuit ils se replient dans le désordre, s'évanouissant dans la campagne.

Le 11 juin 1944 les pertes allemandes sont élevés, le village est aux mains des SS, ils regroupent les prisonniers, les divisent en deux groupes, un groupe de 9 et un groupe de 5.

Le groupe de 5 est emmené à coté d'un étang et ils seront exécutés à la baionnette et leurs corps seront jetés à l eau.

Le groupe de 9 est emmené à 4 km ou les allemands leurs demandent de creuser une tranchée ou ils seront exécutés d'une balle dans la tête.

Les troupes allemandes tueront aussi des habitants du village pour avoir aider les paras US.

Le 12 juin 1944, les habitations de Graignes sont fouillées et pillées, pendant ce temps là plusieurs groupes de paras se cachent dans les environs de Graignes.

Le 13 juin 1944 les allemands mettent le feu au village sur 32 soldats tués 17 le seront exécutés par les SS .

Graignes ne sera libérée que le 12 juin 1944


SOURCES INFORMATIONSClive TIRLEMONT
SOURCES PHOTOSClive TIRLEMONT - Frédéric LAVERNHE
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud