Chalmer M. CRUTHIS

 

cruthis chalmer m
NUMERO DE SERVICE36313615
AGE29 ans
DATE DE NAISSANCE1915
ETATComté de Bond  ILLINOIS
FAMILLEParents: Artiff Lee & Zillah Vernice REDDING CRUTHIS
Frère & Soeurs: Olin E, True Deloris & Lillie G
GRADESergeant
FONCTIONInfantry
PROFESSION AVANT INCORPORATIONMinierIL
DATE D'INCORPORATION23 janvier 1942 Camp Grant ILLINOIS
REGIMENT12th Infantry Regiment
DIVISION4th Infantry Division
DATE DU DECES10 aout 1944cruthis chalmer m tombe
STATUTMIA
LIEU DU DECESSecteur Saint-Barthélemy (Bataille de Mortain)
CIMETIEREBRITTANY AMERICAN CEMETERY de St James

Plan du Cimetière Américain de St James

TOMBE
Mur des Disparus
DECORATION
Bronze StarPhoto FDLM
Purple HeartPhoto FDLM
American Campaign Medalamerican campaign medal
World War II Victory Medalvictory medal
Combat Infantry Badgecombat infantryman badge
 us army div 412ri
Chalmer M. CRUTHIS

 

 cruthis chalmer m 1

cruthis chalmer m 2

 

Stèle en mémoire de Chalmer

cruthis chalmer m stele2

 

cruthis chalmer m stele

HISTOIRE

Historique du 10 août 1944 par Mr Guy Lelandais

Triangle St-Pois/Vire/Mortain Jeudi 10 Août 1944 Perriers en Beauficel / Gathemo

bataille mortain

Des Allemands, reculant des territoires de Saint Michel de Montjoie et Gathemo, se retranchent sur les hauteurs de Perriers en Beauficel.
Leur infanterie est solidement appuyée par des autos-canons, montées sur des chenilletes. Ils tiennent les hauteurs qui dominent le bourg de Perriers en Beauficel.
5h00 à Perriers en Beauficel, au village du Moulin, deux ambulances Allemandes emmènent vers un hopital (près de Flers) les blessés civils du 09 Août (voir le résumé).


7h00 tanks et fantassins U.S. en provenance du territoire de Saint Michel de Montjoie approchent de la ferme de La Lèverie qui se trouve à 1 km 500 à l'ouest du bourg de Gathemo.
Depuis les première lueurs du jour l'artillerie alliée pilonne les abords de Gathemo.


9h00 Le combat Command B de la 2ème division blindée U.S., en liaison avec le 109ème R.I. de la 28ème division (où est incorporé au peloton le résistant André Debon), déclenchent un ultime assaut contre la bourgade de Gathemo. Des tireurs isolés se défendent depuis le clocher de l'église. Des tanks avancent, dépassent gathemo et perdent contact avec les fantassins qui font de lents progrés, en raison de la vigoureuse résistance ennemie. Poussée également du 110ème R.I. de Saint-Germain de Tallevende vers les territoires de Gathemo et Vengeons. Dans la soirée, une patrouille s'infiltre jusqu'aux maisons du village La Bidoisière.


12h00 les fantassins U.S. repartent à l'attaque appuyés par des renforts venus de Champ du Boult et de saint Michel de Montjoie.
Le 2ème et 3ème bataillon du 47ème R.I. de la 9ème division U.S., depuis le village des Hardonnières, commune de Saint Michel de Montjoie, attaquent en direction du bourg de Perriers en Beauficel. Il n'y a pas d'opposition pendant 500 mètres. Ensuite, ils se trouvent arrêtés par les Allemands, bien pourvus en armes automatiques et mortiers.


15h00 le bourg de Gathemo est occupé. Ce n'est que des ruines. Les Allemands battent en retraite, tout en livrant une bataille avec acharnement d'une haie à l'autre. Les trois bataillons Américains poursuivent leur avance en subissant de nombreuses pertes. Le premier, vers le sud-est route de Gathemo / Vengeons et Gathemo / Sourdeval. Ils arrivent au village La Mazure où se trouvent une fillette blessée qui est dirigée vers un hopital. Le deuxième bataillon se dirige vers le nord-est pour prendre contact avec les troupes alliés venant de saint-Germain de Tallevende et prends la direction de Vengeons. Le troisième vers le sud-ouest en direction de Beauficel / Brouains.


15h00 les Américains occupent La Léverie (commune de Perriers en Beauficel) après un dur combat de matériel. Les Allemands depuis ce village ainsi que ceux de la Loutellerie, de Huchepie et de la Légeardière reculent en direction du village de la Provostière. Leurs mortiers essaient d'arrêter les alliés. Il y a beaucoup de victimes de chaque côté. Durs combats aux Jaunières et la Berrurie.

Dans ce dernier village où je me trouve, les différents batiments agricoles se trouvent incendiés. Les civils sont obligés de quitter les lieux. Nous quittons le village et nous prenons la direction des Rebaudières. Tout au long du chemin, il y a des fils de différentes couleurs. Au cours du trajet, les tirs d'obus sont de plus en plus violents, nous nous arrêtons. Ma soeur et moi, sommes près de notre mère. A trois mètres de nous, 2 jeunes filles sont blessés mortellement. Les Allemands se replient vers le village de la Villenière où de durs combats vont s'y dérouler. Des tireurs se trouvent enchainés dans des sapins et empêchent toute progression Américaine.


15h00 au sud de Perriers en Beauficel, le hameau du Fougeray est enfin dégagé et les Américains avancent vers la Morandière qu'ils atteignent avant la nuit. Les Allemands se replient vers le bourg de Perriers en Beauficel. Le Mont Furgon (commune de Chérencé le Roussel) qui domine cette zone est toujours occupé par les Allemands.


16h00 l'aviation allié bombarde énergiquement les positions clefs du bourg, de la Villenière des Mont d'Auvers (côte 274) qui dominent le bourg, les villages de la Villenière, de la Berrurie, des Jaunières, de la Provostière.
De cette borne, nous apercevons également les hauteurs de la Loutellerie, Huchepie et la Légeardière.


19h30 la Villenière, des bombardiers Américains larguent des bombes. Les Allemands déclenchent un violent tir d'artillerie sur les positions qu'ils ont dû abandonner, afin de masquer leur retraite nocturne. Cela va durer toute la nuit.
A Perriers en Beauficel et à Gathemo, tout au long de la journée, il y a de fortes arrières gardes, on se bat avec acharnement d'une haie à l'autre. Dans la nuit, aux Renaudières, des Allemands perdus, requisitionnent un civil pour les conduire au village Le Bois.
Sans doute, un lieu de rassemblement pour se replier vers le village Le Moulin puis Beauficel et Sourdeval.


Vengeons / Sourdeval / Brouains / Beauficel / Bellefontaine

A Vengeons, comme indiqué précédemment, les alliés commencent à envahir le territoire de la commune. La route de vengeons à Chaulieu qui se situe sur la crête (338 m ), dominant d'un côté la région de Vire, de l'autre versant, le région de Sourdeval, Saint Barthélémy, Juvigny est défendue avec énergie. Le Mont Chabot ( 312 m ) domine la vallée de Brouains et les bourgs ci-dessus. 

A Sourdeval, le presbytère flambe et tout son contenu, sauf les registres de catholicité des cinquante dernières années. L'après-midi, des troupes Allemandes en camion, descendent en grand nombre la vallée de Brouains.
Tout ce monde chante, comme à la parade.


Les territoires de Bellefontaine, de Brouains et de Beauficel se trouvent en pleine bataille. Le petit Mont-Eron, le Grand-Eron ( 301 m ) et leurs terrains boisés ont vue sur Sourdeval, il y a également la colline boisée où se trouve la Chapelle de Montfort ( 263 m ) le Bois d'Anglivet (288 m ), le Mont Furgon ( 187 et 203 m ). Ces endroits entourant la vallée de Brouains et la vallée des Tigeries sont tenues par les Allemands.


Bilan du 10 Août au soir :

Ce jour du 10 Août 1944, la radio de Berlin déclare que le secteur de Caen et la région de Sourdeval / Mortain sont des positions clefs, importants, sur le front de Normandie.
Le 10 Août au soir, les Anglais et canadiens venant de Le triangle Saint Pois / Mortain / Vire se rétrécit
Tout cela pour obliger les Allemands à reculer.
Ceci sera fait, et les Allemands seront pris en tenaille près de Falaise.

 

Ceci est un aperçu, Recueilli et enregistré par Guy LELANDAIS


SOURCES INFORMATIONSJF PELLOUAIS - American Battle Monuments Commission - Historique, Guy LeLandais - Find a Grave - HonorStates.org - F LAVERNHE
PROGRAMMEURSFrédéric & Renaud